RMC

Covid-19: ce qui change dans les écoles de 47 départements dès ce lundi

-

- - -

Dans 47 départements, les élèves des écoles primaires peuvent tomber le masque. Mais les adultes sont tenus à continuer de le porter.

C'est la conséquence de l'amélioration de la situation épidémique dans 47 départements: depuis ce matin dans les écoles primaires de ces territoires, les enfants peuvent tout simplement tomber le masque.

Néanmoins les adultes qui interviennent auprès des élèves, enseignants et accompagnants doivent eux encore le porter.

Le 22 septembre, le porte-parole du gouvernement avait annoncé que l'obligation serait levée dans les départements "où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100.000 habitants". Ces départements passent ainsi au niveau 1 du protocole qui en compte 4.

Une aubaine dans le Morbihan où les principaux intéressés se réjouissent: "Je suis très pressé, je suis nouveau et je n'ai presque pas vu les visages de mes copains", assure l'élève d'une école primaire de Lorient. "Pour les poésies ce sera mieux", note une autre. Morgane Larroze, enseignante en CE1, devra garder son masque mais reste impatiente de pouvoir exercer de nouveau face à de vrais visages: "On voit déjà qu'en sport et à la cantine ils sont très content d'enlever le masque. Pour l'apprentissage, ce sera plus facile. On garde les gestes barrières et le lavage de main systématique tout comme la désinfection quotidienne", rappelle-t-elle.

Les départements qui peuvent tomber le masque sont: l'Aisne, l'Allier, les Ardennes, l'Aveyron, le Calvados, le Cantal, la Charente-Maritime, la Corrèze, la Côte-d'Or, les Côtes-d’Armor, la Creuse, les Deux-Sèvres, la Dordogne, l'Eure, le Finistère, le Gers, l'Indre, l'Indre-et-Loire, l'Isère, les Landes, le Loir-et-Cher, la Loire, la Haute-Loire, la Loire-Atlantique, le Loiret, la Lozère, le Maine-et-Loire, la Manche, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, le Morbihan, la Nièvre, l'Orne, le Pas-de-Calais, la Saône-et-Loire, la Haute-Saône, la Sarthe, la Seine-Maritime, la Somme, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, la Vendée, la Vienne, les Vosges et l'Yonne.

-
- © -

Un test dans dix départements

Dans les 54 autres départements, rien ne change, le masque reste obligatoire pour tout le monde et à ce stade, il n'y a pas de date d'un éventuel assouplissement. Dans les collèges et les lycées, les règles du port du masque en intérieur pour les personnels et les adolescents restent inchangées.

Le Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire, a dénoncé jeudi dans un communiqué "l'incohérence et le manque de projection de la gestion de la crise sanitaire dans les écoles" et prône "la prudence", face à la levée du port du masque pour les élèves de primaire dans ces 47 départements

Ce lundi marque également l'entrée en vigueur d'une expérimentation, celle d'un nouveau protocole sanitaire pour les écoles primaires. Finies les fermetures de classe automatique, désormais dans une dizaine de départements si un élève est positif au Covid-19 ses camarades sont testés et seuls les élèves positifs sont alors renvoyés à la maison. Sont concernés par cette expérimentation: l'Aisne, l'Ariège, la Côte-d'Or, les Landes, la Manche, le Morbihan, la Moselle, le Rhône, le Val-d'Oise et le Var.

Jeudi, moins de 1.700 classes (1.692) étaient fermées à cause de l'épidémie de Covid-19, soit 0,32% des classes du pays, a annoncé vendredi le ministère de l'Education nationale.

>> A LIRE AUSSI - "Il demeurera à jamais dans la légende du club", l'hommage de l'OM à Bernard Tapie

Romain Houg (avec Guillaume Dussourt)