RMC

Covid-19: comment fonctionne le traçage, la nouvelle arme contre l'épidémie ?

Cette base de loisirs a décidé de tracer ses clients pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. L'objectif est de pouvoir ensuite retrouver les clients si une personne malade a fréquenté l'établissement. Comment cela fonctionne-t-il?

Une piscine, des château gonflables pour les enfants mais avant de pouvoir y accéder, chaque visiteur, 350 en moyenne par jour, doit donner son nom son adresse et son numéro de téléphone avant de rentrer: "S’il y a le moindre incident, ont prévient toutes les personnes qui sont venues ce jour-là", explique une hôte d'accueil de la base de loisirs de Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne.

Le traçage rassure dans la ville de 18.000 habitants: "Cela ne me gêne pas parce qu’on habite ici, et s’il y a un cas de Coronavirus on aimerait bien le savoir au moins pour les enfants", explique Sabrina une habitante de la commune. Les données sont ensuite conservées 15 jours et doivent permettre de pouvoir prévenir au plus vite les visiteurs en cas de cas positif repéré.

"Certaines villes en Belgique ou en Allemagne l’on déjà mis en place. Peut-être qu’en France il faut aller jusqu’à cette traçabilité. Ce n’est pas fait pour embêter, c’est simplement pour permettre aux gens de continuer à vivre le plus normalement possible tout en prenant des garanties et des assurances en cas de découverte de malades à l’endroit où vous vous trouviez", explique le maire (UDI) de Montereau-Fault-Yonne James Chénon.

"Je me vois mal demander son numéro de téléphone à quelqu’un qui vient prendre un café"

Mais du côté des restaurateurs français, on refuse ce traçage pour l’instant, estimant que la mesure ferait fuir les clients: "On nous demande maintenant d’être contrôleurs. On est dans une situation où le client nous échappe petit à petit. A côté de ça on perd de l’art de vivre. Et moi je me vois mal demander son numéro de téléphone à quelqu’un qui vient prendre un café", juge Alain Fontaine président de l'Association Française des Maîtres Restaurateurs,

La mairie de Paris envisage la mise en place du traçage des clients des bars et restaurants pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Ceux-ci seraient invités (sur la base du volontariat) à communiquer leur adresse et leur nom avant de pouvoir s'attabler à une table. Dans d'autres villes comme à Marseille, quelques restaurateurs ont déjà adopté cette mesure de leur propre chef

Romain Poisot et Benoît Ballet (avec Guillaume Dussourt)