RMC

Covid-19: la Haute Autorité de Santé recommande une 3e dose aux plus de 65 ans

Ce "rappel" vaccinal pourra être administré "au moins 6 mois suivant la primovaccination complète".

Le ministre de la Santé l'avait laissé entendre lundi soir: une 3e dose de vaccin anti-Covid va être proposée aux personnes jugées "à risques" dès le mois de septembre.

Dans un avis, la Haute Autorité de Santé recommande ainsi l'administration d'une 3e dose aux plus de 65 ans et aux personnes atteintes de comorbidités.

L'autorité propose également de "simplifier le parcours vaccinal" des personnes concernées "en administrant le vaccin contre la grippe et celui contre la Covid de manière concomitante" à partir de fin octobre. Cette 3e dose doit permettre de "booster" les plus fragiles, comme une forme de "rappel". 

Toutefois, la HAS précise que "Cette dose de rappel doit être administrée après un délai d’au moins 6 mois suivant la primovaccination complète" et propose ainsi de réaliser cette injection en même temps que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, dont le début est prévu fin octobre.

Enfin, dans son avis, la Haute Autorité de Santé estime qu'une troisième dose n'est pas nécessaire pour l'ensemble de la population.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé à plusieurs reprises ces derniers mois les gouvernements à ne pas organiser de campagnes vaccinales de rappel anti-COVID 19 avant fin septembre, afin de réduire l'écart de couverture vaccinale entre les pays riches et pays en développement.

La rédaction de RMC avec AFP