RMC

Covid-19: lancement d’une campagne de dépistage XXL dans une trentaine de lycées en Île-de-France

Une campagne de dépistage XXL est lancée ce lundi dans une trentaine de lycée en région parisienne pour tester les élèves et les enseignants qui le souhaitent.

Coup d'envoi ce lundi d'une campagne de dépistage du Covid-19 dans les lycées d'Île-de-France. Des tests antigéniques sont disponibles à partir de ce matin dans une trentaine d'établissements. Pendant plusieurs semaines, personnels et élèves volontaires pourront se faire tester et avoir les résultats en "15 à 30 minutes".

Un test antigénique avant d'aller en classe sur la base du volontariat. Ces lycéens sont partagés.

“Autant le faire et être sûr vu que les distances ne sont pas tout le temps respectées même pour les profs ça peut être vraiment utile. Pour le moment, je n’ai aucun symptôme et je n’ai personne à risque autour de moi donc ça va”, assure ce lycéen. 

Les résultats sont très rapides, mais ce n'est pas un problème selon Marwan et Thibault. “Trente minutes ok, mais on fait quoi pendant ces trente minutes? Parce que si on va en cours, c’est un peu con”, se demande l’un d’eux. 

"Ridicule" selon une épidémiologiste

Giulio, lui, se demande à quelle fréquence seront faits ces tests. “Vu qu’on continue à être en présentielle, il faudrait que ces tests soient réguliers parce qu’on peut choper le Covid-20 minutes après le test. Si c'est juste une fois pour faire joli ce n’est pas très utile”, estime-t-il.

Pour l'épidémiologiste Catherine Hill, cette campagne de dépistage est surtout une perte de temps et d'argent.

“Surveiller ce qui se passe dans les lycées, c’est ridicule, car c’est une fraction minuscule de la population. C’est un coup de publicité pour dire qu’on laisse les lycées ouverts”, indique-t-elle. 

Les autorités sanitaires envisagent tout de même de déployer à plus grande échelle les tests antigéniques au lycée.

Martin Cadoret et Maryline Ottmann avec Guillaume Descours