RMC

Covid-19: le "plan blanc renforcé" dans les hôpitaux d'Île-de-France, qui se préparent à "une marée très forte"

RMC
L'ARS a décidé jeudi matin d'activer le "plan blanc renforcé".

Les hôpitaux et cliniques d'Ile-de-France doivent se préparer à "une marée très forte" de nouveaux malades du Covid-19, a déclaré jeudi à l'AFP le directeur de l'agence régionale de santé (ARS), Aurélien Rousseau.

L'ARS a décidé jeudi matin d'activer le "plan blanc renforcé", permettant aux établissements de santé de déprogrammer des activités, "une décision lourde" qui "veut dire qu'on va prendre une marée très forte et qu'il faut mettre toutes les forces dans la bataille", a prévenu M. Rousseau.

Mercredi, 2.439 "patients Covid+" étaient hospitalisés en Île-de-France, dont 455 en "soins critiques", soit plus de 40% des lits de réanimation de la région.

Une déclaration qui intervient alors que RMC vous dévoile que plusieurs villes de France, dont Lille, vont passer en "zones d'alerte maximale". Mercredi soir, le président Emmanuel Macron a estimé qu'il fallait "aller vers plus de restrictions" dans les zones où le Covid-19 "circule trop vite", alors que la situation sanitaire continue de se dégrader dans certaines régions.

Après Marseille et la Guadeloupe il y a dix jours, de nouvelles mesures de restriction sont entrées en vigueur mardi à Paris et dans la petite couronne, et le ministre de la Santé Olivier Véran fera le point sur la situation jeudi à 18h, avec l'éventuel basculement de nouvelles villes en "alerte maximale".

"Dans les endroits où ça circule trop vite, en particulier où ça circule beaucoup chez les personnes âgées, qui sont les plus vulnérables, et où on voit de plus en plus de lits occupés aux urgences, on doit aller vers plus de restrictions, comme celles qu'on a pu connaître par exemple dans les Bouches-du-Rhône ou dans Paris et la petite couronne", a fait valoir Emmanuel Macron lors d'un entretien sur TF1 et France 2. 

18.746 nouveaux cas de contamination par le coronavirus ont été détectés au cours des dernières 24 heures, selon Santé publique France, un record depuis l'utilisation de tests à grande échelle.

La rédaction de RMC (avec AFP)