RMC

Covid-19: le Royaume-Uni coupé du monde, des tonnes de denrées toujours bloquées

Certains commerçants britanniques avaient passé une dernière commande qui devait arriver avant Noël. Pour eux ça représente un important manque à gagner.

Les chaînes d'approvisionnement du Royaume-Uni sont "solides et robustes". Boris Johnson a tenu à rassurer les Britanniques après la fermeture des frontières avec de nombreux pays à cause de la nouvelle souche de Covid-19 découverte dans le pays. Notamment avec la France avec qui le trafic routier via le tunnel sous la manche a presque cessé. 

Ces deux jours d'arrêt des échanges juste avant noël vont avoir un gros impact économique. Surtout pour les vendeurs de produits alimentaires et les transporteurs routiers. Ce devait être la dernière livraison avant les fêtes.

“Il y avait du fromage, beaucoup de fromage. Du foie gras également parce que justement j’avais déjà tout vendu. C’est un peu la pagaille”, indique Stéphane Cusset qui tient une épicerie fine à Londres. Sa commande n’a pas quitté Rungis lundi. Autant de produits que lui demandent pourtant les Londoniens pour leur Noël confiné. 

“Ca doit représenter quelques milliers de livres de ventes, 2000 ou 3000 livres peut-être sur la période de deux jours avant Noël”, confie-t-il. 

Des transporteurs à l'arrêt

Même si les transporteurs français peuvent traverser la manche pour livrer les Britanniques, les camions sont à l’arrêt. Jean-Pierre Devigne, le dirigeant de la société RDV à Calais ne veut pas prendre le risque que ses chauffeurs soient bloqués en outre-manche le jour de Noël. “J’avais environ une cinquantaine de livraisons, donc cinquante chauffeurs. Nous nous retrouvons avec des semi-remorques chargés”, explique-t-il. 

Et 50 chauffeurs qui ne partent pas, un gros manque à gagner. "Ça représente plusieurs milliers d’euros. Environ 50.000 euros”, estime-t-il. 

Pendant la période de Noël, quelque 10.000 camions transitent chaque jour par la Manche. 

Benjamin Pelsy avec Guillaume Descours