RMC

Covid-19: que va annoncer Olivier Véran lors de sa conférence de presse ce jeudi?

Ce jeudi, le ministre de la Santé fera "une présentation claire pédagogique de la stratégie" du gouvernement "pour vivre avec le virus".

Le ministre de la Santé Olivier Véran va de nouveau monter en première ligne jeudi à 17h pour défendre et détailler la politique anti-Covid, dans un point de presse qui redeviendra hebdomadaire.

Il fera "une présentation claire pédagogique de la stratégie" du gouvernement "pour vivre avec le virus", a expliqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue d'un conseil des ministres de nouveau dominé par la gestion de la pandémie. Il va surtout répondre aux Français, de plus en plus sceptiques, sur la gestion de la crise, notamment sur la question des tests. "C'est vraiment tout sauf satisfaisant" reconnait-on au sein de l'Exécutif.

Alors pour réduire les temps d'attente, Olivier Véran va dès aujourd'hui rappeler les règles de priorisation. D'abord les personnes symptomatiques, les cas contacts et les professionnels de santé ; ensuite les personnes sans symptôme. Le tout dans des files différentes. Un point sera également sur l'arrivée prochaine des tests rapides. En fonction, la stratégie pourra encore évoluer. Le gouvernement réfléchit déjà à orienter dans les prochaines semaines certains publics dits prioritaires comme les enseignants vers les tests rapides pour éviter la fermeture des écoles.

D'ici là, Olivier Véran doit présenter la situation épidémique précise du pays. Près de 10.000 nouveaux cas de contamination ont été enregistrés dans les dernières vingt-quatre heures, tout près du niveau record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays. La France voit aussi se multiplier le nombre de cas et d'hospitalisations. Près de 3.000 malades (2.976) ont été hospitalisés sur les sept derniers jours, dont 649 dans les dernières 24 heures, confirmant une courbe ascendante ((545 lundi et 642 mardi). 508 patients Covid se trouvaient mercredi soir en réanimation. 

Deux à trois nouveaux départements inquiètent les autorités, notamment le Rhône où la progression du virus s'est encore accélérée.

Jérémy Trottin