RMC

"Dupin Quotidien": ce qui va changer chez les coiffeurs dès le 11 mai

Le 11 mai approche à grand pas et les coiffeurs ainsi que les esthéticiens s'y préparent déjà. En effet, dès la première semaine du déconfinement, 60% des Français vont devoir y aller. Notons qu'il y aura certaines règles sanitaires à respecter pour s'y rendre.

C’est peut-être le premier commerce où tout le monde va se rendre à partir du 11 mai: les coiffeurs. Mais comment ça va se passer quand on ira chez le coiffeur ?

Première règle, les clients devront venir seuls au salon, ou pour accompagner un enfant. Pas question de venir avec son mari ou sa femme pour papoter. Les coiffeurs devront privilégier les prestations sur rendez-vous afin de minimiser l’attente. Par ailleurs, dès qu’on entrera dans le salon, il faudra obligatoirement utiliser du gel hydroalcoolique. Il sera aussi obligatoire de porter un masque avec des élastiques derrière les oreilles pas derrière la tête évidemment. 

La majorité des coiffeurs n’auront pas les moyens de fournir eux même des masques à leurs clients. Donc il faudra apporter le vôtre. D’ailleurs les coiffeurs eux même devront porter un masque, mais aussi sans doute des visières ou des lunettes, et même des gants.

Masques, charlottes et surchaussures pour les salons d'esthétique

Tout le matériel devra être désinfecté: les sièges sur lesquels seront assis les clients seront désinfectés après chaque passage tout comme les ciseaux, les peignes, les casques… D’ailleurs, si vous venez pour votre barbe, elle devra avoir été nettoyée et désinfectée au préalable. Les professionnels devront avoir les cheveux attachés. Les coiffeurs devront aussi mettre en place un sens de circulation et un marquage au sol pour assurer une distanciation d’un mètre. Il n’y aura plus de magazines à feuilleter, plus de fontaine d’eau pour se rafraîchir. 

Pour les salons d’esthétique, là aussi, les règles seront assez strictes. Les professionnels devront porter des gants, des masques, des charlottes et des surchaussures qu’ils devront changer entre chaque cliente. Les clientes, elles, devront se laver les mains et les bras en arrivant, et elles devront obligatoirement porter un masque. 

Autre point important, il pourrait être demandé aux professionnels d’éviter les femmes enceintes, les malades chroniques et les personnes âgées fragiles. Toutes ces mesures doivent encore être validées par le gouvernement, mais ça nous donne déjà une bonne idée de ce qui nous attend.

Marie Dupin