RMC

En Alsace, des chiens renifleurs détectent le Covid-19 dans les Ehpad

Ce premier chien de France formé à détecter le virus par l'odorat en Ehpad semble conquérir les résidents de la maison de retraite de La Roselière à Kunheim.

Un chien capable de détecter le Covid dans les Ehpad. C'est l'expérience lancée dans un établissement alsacien.

Une technique de détection du coronavirus bien moins contraignante qu'un test traditionnel avec écouvillon pour les résidents et qui se révèle plus rapide et moins cher qu'un test PCR.

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: les courbes continuent de monter, la pression hospitalière s'accentue, la Guadeloupe reconfinée

Dossard bleu sur le dos et laisse autour du cou, Poka est un chien qui peut renifler le covid. Ce Golden-Rottweiler a été formé pendant quatre semaines sur des échantillons de sueur comme l’explique son éducatrice Christelle Schreiber.

“On a travaillé avec du leurre concentré pour apprendre au chien à prendre cette molécule particulière dans une multitude d’odeurs mélangées qu’est la sueur”, détaille-t-elle.

100% de réussite

Ce dispositif, Christophe un résident de 85 ans l’a expérimenté. Il lui a suffi de mettre une compresse sous ses aisselles. Bien plus agréable qu’un prélèvement nasal. “On ne sent rien, c’est comme si on avait un petit coussin-là. C’est plus agréable, plus confortable. Il n’y a aucune raison d’avoir peur ou des angoisses”, détaille-t-il.

Pour Benoît Seewald, le responsable du centre canin handichien partenaire de l'Ehpad, les avantages sont nombreux.

"Le Golden réussi à 100% les détections de Covid donc oui, on a totalement confiance en cette capacité”, explique-t-il.

L’association handichiens envisage de développer ce dispositif dans d’autres établissements à condition d’obtenir une aide de l’Etat. 

Aymeric Dantreuille avec Guillaume Descours