RMC

Fermeture des bars et restaurants: "C’est un véritable coup de massue qu’on nous porte une fois de plus", dénonce Philippe Etchebest

Le chef étoilé a dénoncé les mesures annoncées par le gouvernement qui risquent de couler les restaurateurs.

Les annonces du ministre de la Santé, Olivier Véran, mercredi soir, ont provoqué une vague d’indignation chez les restaurateurs. Le ministre a notamment annoncé la fermeture des bars et des restaurants à Marseille et dans la région pour un durée de 15 jours minimum. À Paris, ils doivent fermer à 22H maximum. 

Un coup dur pour le chef étoilé Philippe Etchebest qui dénonce les mesures. 

“Je le vis comme toute la profession, très très mal. C’est un véritable coup de massue qu’on nous porte une fois de plus. On est montré du doigt, alors que globalement on n’a rien fait de mal. Je pense que ce n’est pas plus dangereux d’aller au restaurant que d’aller faire ses courses ou de prendre le métro”, indique-t-il. 

"On nous enfonce la tête sous l'eau"

Il regrette la généralisation des fermetures alors que, selon lui, la majorité des restaurateurs, respecte le protocole sanitaire imposé par le gouvernement. 

“Aujourd’hui les protocoles qui nous ont été demandés, ils sont appliqués par 95% des restaurateurs. Ceux qui ne le font pas bien doivent être sanctionnés, mais on ne veut pas payer les comportements de certains. Là, on est en train de nous achever après les deux mois de fermeture. Il y a une saison qui a repris, pour certain qui a été bonne, mais ça ne rattrapera jamais la perte due au confinement. Et avec ce qui arrive là en plus, on nous enfonce la tête sous l’eau”, dénonce-t-il. 

S’il dit pouvoir être le relais de ce qu’il se passe sur le terrain, il appelle les syndicats de la profession à agir. “Il faut qu’on soit écouté et ça c’est à nos syndicats de le faire. Moi malheureusement, je ne peux pas faire grand chose à part dire ce qu’il se passe sur le terrain. Mais les syndicats doivent s’unir et taper du poing sur la table”, appuie-t-il. 

Guillaume Descours