RMC

"On ne va pas nous faire fermer tous les 3 mois": à Marseille, restaurateurs et clients ne décolèrent pas après les annonces d'Olivier Véran

Le gouvernement a décidé la fermeture des bars et restaurants dans les Bouches-du-Rhône, classée en zone d'alerte maximale.

Sabrina et Rachel venaient de passer commande dans un restaurant à Marseille quand elles ont appris la nouvelle de la fermeture prochaine des bars dans les Bouches-du-Rhône : "On s’est dit ce soir il faut profiter au maximum et ressortir demain jusqu’à samedi!". Infirmières toutes les deux, elles ne comprennent pas pourquoi les bars et restaurant vont fermer. "Je ne pense pas que ce soit le milieu où le virus se propage le plus. Nous on est plus en danger dans notre milieu professionnel".

André, gère un bar dans le centre-ville, il ne décolère pas : "On respecte ce qu’on nous a demandé de faire. Malgré ça on est obligés de fermer. Qu’est-ce qu’ils veulent, qu’on ne s’en sorte plus ? On ne va pas nous faire fermer tous les 3 mois".

"À force de taper sur les restaurants les gens ont peur"

Stéphane serveur dans un restaurant, pense pouvoir bénéficier du chômage partiel mais s ‘inquiète pour l’avenir : "À force de taper sur les restaurants les gens ont peur. Nous on a perdu après le Covid-19 30 voire 40% de la clientèle et ça va continuer encore pendant cette période-là, pendant 15 jours, les gens vont s’habituer à plus aller dans les bars et les restaurants. Ce qui est quand même un peu le noyau de la culture française".

Sur les terrasses encore pleines, certains l’assurent, cette mesure ne les empêchera pas de retrouver leurs amis ailleurs que dans les bars ou les restaurants.

Pauline Sauthier (avec Guillaume Dussourt)