RMC

Fin du rodage pour le pass sanitaire obligatoire: que risque-t-on en cas de contrôle?

Pass sanitaire au quotidien : les mesures sont-elles applicables?

Pass sanitaire au quotidien : les mesures sont-elles applicables? - AFP

Depuis ce lundi matin, plus d'une centaine de centres commerciaux et magasins sont soumis au pass sanitaire obligatoire.

Après les bars, restaurants, hôpitaux et trains, plus de 120 grands centres commerciaux et magasins de la région parisienne et de la moitié sud de la France contrôlent désormais systématiquement le pass sanitaire, une étape généralement bien accueillie malgré quelques tensions face aux vigiles.

Rendu possible par la loi depuis une semaine, le gouvernement a demandé aux préfets de l'imposer pour les surfaces de plus de 20.000 m2 dans les départements où le taux d'incidence dépasse les 200 pour 100.000 habitants sur une semaine.

>> A LIRE AUSSI - CARTE INTERACTIVE - Pass sanitaire obligatoire: votre centre commercial habituel est-il concerné?

Outre Paris et quatre départements de sa banlieue (Seine-Saint-Denis, Val d'Oise, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine), les départements concernés en métropole sont les Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Charente-Maritime, Corse-du-Sud, Gard, Haute-Garonne, Gironde, Hérault, Landes, Pyrénées-Orientales, Rhône, Haute-Savoie, Var et Vaucluse.

Comme les bars et restaurants, qui ont bénéficié d'une semaine de tolérance, les grandes surfaces concernées risquent à partir de lundi une fermeture administrative, voire un an d'emprisonnement et 9.000 euros d'amende pour leurs exploitants si elles ne procèdent pas aux contrôles.

En revanche, pour les clients ou simples visiteurs, il n'y aura évidemment pas d'amende: l'accès leur sera toutefois interdit.

Le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter en France, y compris dans les services de soins critiques : le nombre de patients hospitalisés s'élevait dimanche à 9.798 (9.648 samedi, 9.546 vendredi), dont 1.852 en soins critiques.

La rédaction de RMC avec AFP