RMC

"Il y a une méfiance vis-à-vis des autorités": inquiétude en Guyane face à la population qui rejette la vaccination anti-Covid

Une hausse des hospitalisations Covid en pédiatrie est constatée depuis 3 semaines, les moins de 20 ans représentent 9% des hospitalisations, le double de leur taux en 3ème vague, selon Santé Publique France.

Ce week-end, la Guyane a atteint un niveau de décès plus important que jamais. 21 personnes ont perdu la vie en sept jours des suites du Covid-19. C'est l'ARS qui tire la sonnette d'alarme. La Guyane est aussi le département français le moins vacciné. Seulement 30,5% des plus de 12 ans ont un schéma vaccinal complet.

>> A LIRE AUSSI - Eric Caumes sur RMC: "On va vivre avec le Covid-19 pour toujours"

Aux urgences de l'hôpital de Cayenne, 30 nouveaux patients gravement atteints par le Covid arrivent chaque jour et les lits commencent à manquer, explique le docteur Loïc Epelboin, infectiologue de l'hôpital.

“Les hôpitaux sont saturés, les urgences sont remplies, la réanimation est blindée. On va se retrouver à devoir choisir entre telle personne ou telle personne”, explique-t-il.

Une situation épidémique qui s'explique notamment par une couverture vaccinale très faible. Seulement 30% des plus de 12 ans présentent un schéma vaccinal complet. 

Une méfiance vis-à-vis de la métropole

Et dans le centre de vaccination de Cayenne, la plus grande ville, seulement 10% des rendez-vous sont honorés chaque jour, explique Guillaume Icher, le responsable du centre.

“On peut facilement faire 600 personnes par jour. Là, ça a été une des pires semaines en termes de fréquentation. On est entre 60 et 80 rendez-vous par jour. C’est très très bas”, appuie-t-il.

Les soignants peinent à convaincre tant la méfiance est importante chez les Guyanais explique le docteur Loïc Epelboin.

“On est sur des populations différentes, une culture différente qui préfère la médecine traditionnelle à des médicaments modernes. Il y a une méfiance vis-à-vis de la métropole, vis-à-vis des autorités et là, ça nous dessert”, affirme-t-il.

Selon une étude de l'institut pasteur, 30% des adultes guyanais sont certains de ne pas se faire vacciner.

Mahauld Becker-Granier avec Guillaume Descours