RMC

"Il y a vraiment urgence": sans date prévue de réouverture, les propriétaires de salles de sport se disent inquiets

Fermées depuis le début du confinement, les salles de sport n'ont aucune visibilité pour le moment quant à une possible réouverture.

Les salles de sport attendent avec impatience les annonces du Premier ministre et espèrent ne pas être oubliées car pour le moment, les établissements sont dans le flou.

Toute la journée Elodie Julien, directrice du réseau Neoness répond à la même question de clients qui passent la porte de la salle de sport. Quand allez-vous rouvrir ? “Ils ont très très envie et le problème, c’est qu’on a aucune idée de la date réelle de réouverture”, explique-t-elle. Tout est prêt pour reprendre l’activité. Les salles ont anticipé un protocole sanitaire drastique.

“On va bloquer une machine sur deux quand il y a moins d’un mètre entre chaque machine, on met en place de la réservation pour pouvoir maîtriser les flux”, précise-t-elle. 

Le réseau Neoness compte 33 salles, en moyenne, 10 salariés par établissement sont au chômage partiel. Les abonnements ne sont plus prélevés et la situation financière devient très compliquée. “Il y a vraiment urgence. Il faut vraiment qu’on puisse nous aussi relancer nos salles”, appuie-t-elle.

Réouverture en Italie

Au-delà des salles de fitness, ce sont tous les établissements de sport et loisirs qui espèrent enfin un feu vert.

“Il y a de l’inquiétude et du stress parce qu’il n’y a pas de lisibilité. Malheureusement, on craint qu’il y ait des établissements, des indépendants qui n’aient pas la surface financière pour résister à plusieurs mois d’inactivité", explique Virgile Caillet, directeur du syndicat professionnel du secteur.

Les clients espèrent pouvoir rapidement tenter d’aller perdre les 2 kilos et demi pris pendant le confinement. En Italie, autre pays fortement touché par le coronavirus, les salles de fitness ont rouvert lundi dernier.

Julien Richard avec Guillaume Descours