RMC

"Ils en font trop": les habitants de Colmar sceptiques face aux mesures de la préfecture pour lutter contre la prolifération du coronavirus

Avec 162 cas détectés, le Haut-Rhin est le principal foyer de contamination de la région Grand-est. Mais les habitants de Colmar ne sont pas convaincus par les mesures du gouvernement.

Devant la pharmacie de garde de Colmar, Claudine, n’est pas venue chercher de gel hydroalcoolique seulement des médicaments pour les intestins. Ici, ce sont surtout les autorités qui s’inquiètent du coronavirus : "Ils en font trop. Les écoles ferment, les parents ne savent pas comment aller travailler ou où mettre les enfants". La préfecture du Haut-Rhin a imposé des mesures drastiques alors que 49 nouveaux cas ont été enregistrés dimanche.

Un peu plus loin autour d’un verre, Alexandre et Tristan qui discutent du coronavirus, estiment que l’ensemble des mesures manquent de cohérence : "Ils annulent certaines choses mais je travaille à l’usine on est 1300, on n’a pas le droit de se serrer la main mais on touche tous les mêmes poignées", déplorent-ils tous les deux.

"C’est gel hydroalcoolique dès qu’on touche l’argent"

Marielle Hummel, la gérante du bar, reste attentive et a pris certaines mesures face au virus : "Je touche les verres et les gens boivent dedans donc on a pris des mesures d’hygiène strictes derrière le bar. C’est gel hydroalcoolique dès qu’on touche l’argent", assure-t-elle tout en restant dans le flou. "Ça peut évoluer très rapidement comme rester ainsi pendant longtemps".

Avec 162 cas détectés, le Haut-Rhin est le principal foyer de contamination de la région Grand est. La préfecture a décidé la fermeture d'écoles, d'accueils périscolaires, et l'interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes, des manifestations sportives sauf à huis clos. En France, on recense 1209 cas dans toutes les régions de métropole pour 19 décès.

Juliette Pietraszewski et Maxime Brandstaetter (avec Guillaume Dussourt)