RMC

"Je ne peux pas m'imaginer qu'il n'y ait pas de responsable": la colère et l'attente du papa de la fillette brûlée par du détergent dans son jus de fruit au restaurant

La fameuse carafe d'eau au restaurant pourrait vous coûter cher

La fameuse carafe d'eau au restaurant pourrait vous coûter cher - -

Le tribunal judiciaire de Saint-Nazaire rendre sa décision le 12 juillet.

Six mois d'emprisonnement avec sursis ont été requis mardi à Saint-Nazaire à l'encontre d'un restaurateur dont l'établissement a servi, en 2019, du détergent au lieu d'un jus de fruit à une fillette de 22 mois.

L'accident s'était produit dans un hôtel-restaurant réputé de Pornic (Loire-Atlantique). Le restaurateur poursuivi n'était pas présent dans son établissement le jour du drame.

Une peine de six mois de prison avec sursis assortie d'une amende a été requise, a précisé Me Fabien-Jean Garrigues, avocat du restaurateur. L'accident est survenu à la suite d'une erreur, du produit pour lave-vaisselle ayant été versé dans une bouteille de jus de fruit. La bouteille avait été placée au frigo, puis servie à l'enfant.

"Elle n'est pas complètement autonome encore"

Selon le père de l'enfant, Arnaud Kob, contacté par l'AFP, la fillette, qui aura quatre ans en septembre, a subi une opération en août 2020 et "a pu commencer à se réalimenter par la bouche au mois de novembre" mais pas suffisamment pour s'alimenter correctement. L'enfant doit donc recevoir un complément d'alimentation par sonde notamment.

"Elle n'est pas complètement autonome encore" mais M. Kob a bon espoir qu'avec le temps, elle y parvienne. "Je ne peux pas m'imaginer qu'il n'y ait pas de responsable", a-t-il déclaré à l'AFP à l'issue de l'audience.

Le tribunal judiciaire de Saint-Nazaire rendre sa décision le 12 juillet.

La rédaction de RMC avec AFP