RMC

Jean Castex écarte tout reconfinement de l'Île-de-France tant que le taux d'incidence ne dépasse pas 400

Le Premier ministre a annoncé un seuil pour le reconfinement en Île-de-France : un taux d'incidence supérieur à 400.

Pas d'annonce, et un exercice de pédagogie envers les 18-25 ans. Jean Castex a tenté de toucher un jeune public en accordant une interview d'une 1h30 dimanche soir à Samuel Etienne, sur le réseau social Twitch. Le Premier ministre s'est exprimé pour la première fois sur ce média de streaming, très populaire parmi les jeunes.

Assis dans le salon du journaliste Samuel Etienne, face à l'ordinateur, Jean Castex a d'abord semblé amusé par le format de Twitch: "C'est formidable je ne connaissais pas. Je l'avoue, alors qu'on me dit que j'ai un côté un peu vintage que j'assume".

"Chaque jour qui passe est un jour de gagné"

Mais très vite le ton devient le même qu'en conférence de presse. On est loin de la proximité recherchée. Le Premier ministre a annoncé un seuil pour le reconfinement en Île-de-France : un taux d'incidence supérieur à 400:

"Tant que les chiffres ne sont pas atteints nous ne pouvons pas prendre les mêmes mesures. Chaque jour qui passe est un jour de gagné mais si il est nécessaire, comme on l'a fait ailleurs, comme on l'a fait avant, nous y procèderons".

Un seuil qui pourrait être bientôt passé car pour l'instant, le taux d'incidence est déjà de 391 en Île-de-France.

>> A LIRE AUSSI - "Les Français ne nous pardonneraient pas de voir des gens mourir dans les couloirs des hôpitaux": un reconfinement "dur" en Ile-de-France évoqué au sein de l'Exécutif

Vers un passeport vaccinal?

Jean Castex a aussi appelé à la prudence sur les mois à venir et les vacances d'été: "Ce ne seront surement pas des vacances tout à fait normales. La différence, c'est qu'on aura vacciné et on retrouvera ainsi surement notre liberté".

Le Premier ministre en a aussi profité pour renouveler sa confiance au vaccin Astra Zeneca, dont l'administration est suspendue dans plusieurs pays d'Europe après des cas de coagulation. 

Le Premier Ministre ne s'est pas opposé au principe d'un passeport vaccinal dans les mois à venir, mais s'interroge sur son efficacité et les questions d'éthique soulevées. Il a rappelé que la procédure était travaillée au niveau européen.

Romain Cluzel (avec Guillaume Dussourt)