RMC

Journée mondiale contre Alzheimer: qui sont les 11 millions d'"aidants" en France?

ÇA VOUS CONCERNE -  La maladie d'Alzheimer, qui fait l'objet d'une journée de sensibilisation mondiale ce mardi, est la démence la plus connue et la plus répandue, sans qu'existe actuellement un traitement qui permette de la guérir ou de l'éviter.

Au moins une trentaine de millions de personnes en sont atteintes dans le monde de la maladie d'Alzheimer, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Aujourd'hui, dans le cadre de la journée de sensibilisation mondiale, RMC met aussi en lumière le rôle des proches dans un quotidien difficile: ceux qu’on appelle les "aidants". En France, ils sont 11 millions, soit à peu près 1 français sur 5. Ca ne concerne bien sûr pas que la maladie d’Alzheimer, c’est quasiment toujours pour aider un membre de la famille, touchée par la vieillesse, la maladie ou un handicap.

Pour plus de la moitié (57%), l’aidant est une femme, de moins de 65 ans dans l’écrasante majorité (81%). Souvent, il s’agit d’enfants qui aident leur parents, une situation pas facile à vivre.

Il y a parfois de la culpabilité: de la part du parent qui ne peut plus tenir son rôle, et de l’aidant qui a souvent l’impression de ne jamais en faire assez.

Et il y a surtout beaucoup de fatigue. "Aidant" n’est pas un métier: la plupart sont salariés à côté (61%) et il faut arriver à gérer sa vie perso à côté de la personne en difficulté, trouver le temps, l’énergie et gérer aussi parfois des casse-têtes administratifs.

Ce n’est pas un métier, mais il existe bien un statut d’aidant.

Un statut parfois méconnu. Plus de la moitié des aidants (54%) ne se voient pas comme tel, ce sont des aidants qui s’ignorent!

Un chiffre malgré tout en nette baisse, puisqu’il y a 5 ans c’étaient les ¾ des aidants qui n’avaient pas conscience de leur rôle. Il y a quand même des choses qui ont été mises en place ces dernières années pour "aider les aidants". Côté gouvernement, il existe depuis 1 an un congé pour les proches aidants, indemnisés pour les salariés, travailleurs indépendants, fonctionnaires et chômeurs indemnisés. Et dans les projets, il y a la création d’une plateforme numérique d’ici 2022.

Et puis de nombreuses associations ont vu le jour, pour soulager un peu ces familles: elles peuvent vous aider dans les démarches, dans votre organisation, mais aussi pour vous permettre de souffler un peu.

Il existe d’ailleurs un droit au répit des aidants. Ca peut être un accueil de jour, de nuit ou une aide à domicile ponctuelle.

En 2021, l’aide peut s’élever à 500€ par an. Encore une fois, c’est quelque chose de pas toujours bien connu. Depuis que ce droit existe, depuis 5 ans, seulement 20% des aidants en ont bénéficié.

Géraldine de Mori