RMC

L’application Stop-Covid finira-t-elle par voir le jour?

Le gouvernement a donc publié un dossier complet de présentation. Objectif: rassurer sur l’utilisation très concrète de cette application.

Annoncée puis mise de côté... Et finalement, l’application Stop-Covid finira-t-elle par voir le jour? Cette application smartphone est censée vous prévenir immédiatement, grâce à la technologie bluetooth, en cas de contact avec une personne que vous ne connaissez pas et qui a été testée positive au Covid-19.

Stop-Covid doit être disponible pour iPhone et téléphones Android dès le 2 juin, pour la phase 2 du déconfinement. L’outil est quasiment prêt, assure l’entourage du secrétaire d’Etat chargé du numérique, Cédric O. Des tests sont d’ailleurs en cours.

Le gouvernement a publié jeudi un dossier de présentation. Objectif : rassurer sur l’utilisation très concrète de cette application. Il n'y aura donc pas de géolocalisation, un anonymat des données et un téléchargement au bon vouloir de chacun.

Concrètement, pour recevoir une notification, il faut avoir été en contact à moins d’un mètre pendant plus de 15 minutes. Par exemple, dans les transports en commun ou dans un commerce avec une personne qui a été testée positive au Covid-19 et a choisi de se signaler dans cette application.

Le gouvernement mise une fois de plus sur la responsabilité collective. Mais pour que Stop-Covid soit vraiment efficace, plusieurs experts estiment que 60% de la population doit la télécharger. Un défi énorme alors que le déploiement de l’application est attendu le 2 juin.

D’ici là, sueurs froides garanties pour le gouvernement: avis de la Commission nationale informatique et libertés dès lundi et débat puis vote au Parlement mercredi prochain. 

Paul Barcelonne