RMC

"La facture est d’1 million de dollars": la Sécu va-t-elle devoir payer sa greffe des mains aux USA?

Laura Nataf, greffée des mains aux Etats-Unis en 2016, attend la décision de la Cour d'appel de Paris pour obtenir le remboursement de sa facture d'1 million de dollars. En première instance, la Sécurité sociale a été condamnée à payer 650.000 euros, mais elle a fait appel.

La Sécu va-t-elle être obligée de rembourser une facture d’1 million de dollars pour une greffe des deux mains réalisée aux Etats-Unis? En 2016, suivi par le professeur Laurent Lantieri à Paris, Laura Nataf a fini par prendre la décision de se faire opérer à Philadelphie face au blocage de son dossier en France. "J’ai d’abord essayé de le faire à Paris, avec le Pr Lantieri, explique-t-elle dans ‘Apolline Matin’ ce jeudi sur RMC et RMC Story. On a mis un peu de temps à me mettre sur une liste d’attente nationale. Et au bout de deux ans d’attente, on m’a informée que j’étais retirée de la liste nationale de greffe, sans vraiment m’expliquer les raisons et sans me donner des voies de recours ou des délais impartis. Du coup, je me suis dit que si je voulais que ça se produise, il fallait que j’emploie d’autres moyens."

Mais après sa double greffe, elle est revenue en France avec une très lourde addition. "Je n’ai pas payé aux Etats-Unis, ils se sont chargés de tout. Mais ils m’ont quand même demandé que la France participe un minimum à ce qu’ils ont fait, et pour ce que la France n’a pas pu faire pour moi, raconte Laura. Au début, je n’étais pas consciente qu’il y aurait une partie à payer. On m’avait dit que même si la France ne voulait pas prendre en charge, eux prenaient en charge. Ce n’était pas vraiment très clair. Finalement, quand je suis repartie, j’ai eu une facture entre les mains. Et on m’a dit : ‘On aimerait bien que la France participe’. La facture est de plus d’1 million de dollars." Mais la Sécurité sociale a refusé de payer. Et c’est à la justice de trancher.

"On se serait contenté, quand on a gagné, de l’argent qu’on nous a proposé"

En première instance, l’assurance maladie a été condamnée à verser 650.000 euros, mais elle a fait appel. Et la décision de la Cour d’appel de Paris est attendue ce jeudi. "En France, ça n’aurait pas été le même prix, ajoute Laura. Au tout début, on demandait une prise en charge à la hauteur de ce que la France aurait dû prendre en charge, on parlait d’environ 400.000 euros. Ils ont tout refusé en bloc. On se serait contenté, quand on a gagné, de l’argent qu’on nous a proposé, donc plus de 650.000 euros. Mais ils ont fait appel donc maintenant, on va aller chercher la somme totale. C’est ce que ça a coûté aux Etats-Unis."

Victime d’un choc septique provoqué par un tampon hygiénique en 2007, amputée des deux avant-bras et des deux jambes, Laura ne regrette pas d’avoir traversé l’Atlantique pour sa greffe des mains: "Elle s’est extrêmement bien passée. Je suis vraiment très, très contente d’avoir ces mains. Si c’était à refaire, je le referais mille fois".

LP