RMC

La fréquentation des médecins généralistes et spécialistes en chute libre: "Ne renoncez pas à vous soigner"

-

- - -

Le site de prise de rendez-vous médicaux en ligne Doctolib dévoile une étude détaillant la baisse d'activité des 125.000 cabinets libéraux utilisant son site. Une chute qui inquiète les médecins.

Une étude du site Doctolib pointe une chute des fréquentations chez le médein généraliste de 44% et de 71% chez les médecins spécialistes. Ceux qui paient le plus lourd tribut : dentistes (-95%), kinés (-96%) ou podologues (-96%) où l'activité est quasi nulle. Bon nombre d'entre eux sont fermés, faute de patients.

Des rues vides et des cabinets médicaux qui le sont tout autant, c'est le constat que fait le Dr Marie Msika Razon, médecin généraliste: "Si on regarde aujourd'hui, il y en a eu une ce matin à 9h, une à 12h30 et une cet après-midi, donc on a eu 3 consultations présentielles sur la journée".

"Il faut continuer à prendre soin de sa santé"

Et pour elle, la raison est simple: la peur de déranger. "Ils ont vraiment la sensation qu'ils doivent laisser leur place pour des choses plus importantes, que leurs symptômes à eux vont passer après l'urgence Covid. Les pathologies habituelles n'ont pas disparu, ça veut donc dire qu'il y a plein de patients qui ne consultent pas pour des motifs pour lesquels ils consulteraient habituellement et ça, ça nous inquiète. Il faut continuer à prendre soin de sa santé, même si ce n'est pas du Covid".

Des malades graves qui n'osent pas faire de téléconsultation. Pour Stanislas Niox-Château, le fondateur de Doctolib, ce serait pourtant la solution: "Les autorités sanitaires ont été claires: ne renoncez pas à vous soigner. Soit vous faites une vidéoconsultation, donc ça marche et si vous ne pouvez pas faire une vidéoconsultation, vous pouvez prendre un rendez-vous sur Doctolib pour aller au cabinet de votre médecin. Il est ouvert, il vous recevra".

Et pour aller consulter en toute sécurité, il est préférable de ne pas venir accompagné et si vous êtes en avance, d'attendre dehors plutôt que dans la salle d'attente.

Elodie Sallé