RMC

La première "Cancer Pride" se tient ce samedi à Paris: "Il y a quand même un tabou"

RMC
Pour la première fois à Paris, une marche de sensibilisation sur le cancer est organisée pour lever le tabou lié à la maladie.

La Cancer Pride, la première marche de sensibilisation au cancer, se tient ce samedi après-midi à Paris. Objectif, libérer la parole autour de la maladie et informer le grand public.

"Le cancer est seul, nous sommes des millions", pourra-ton lire comme slogan inscrit sur une des pancartes préparées par Karine Lévy-Heidmann, à l'initiative de cette marche avec l'association MakeSense. Il y a quatre ans, sa meilleure amie décède des suites d'un cancer du colon qui n'a pas été pris à temps: "Elle a attendu longtemps avant de se faire dépister parce qu'elle avait peur d'avoir quelque chose de grave", raconte-t-elle au micro de RMC.

"Je me suis dit que ce n'était pas possible qu'aujourd'hui on puisse attendre tellement longtemps que finalement on meurt d'un cancer qui aurait pu être traité", ajoute Karine Lévy-Heidmann

"Les hommes en parlent moins"

Parmi les marcheurs Fabrice 55 ans, remis d'un cancer de la prostate, estime qu'il n'est pas toujours simple de parler de la maladie, surtout quand on est un homme.

"Sur le cancer du sein les femmes ont énormément avancé et évolué. Les hommes en parlent moins. J'ai eu un cancer propre à l'homme et il y a quand même un tabou on en parle pas au travail et peu en famille", explique le quinquagénaire.

"Ça donne de l'espoir"

"Marcher à visage découvert, rencontrer des bien-portants ou des mal-portants, des guéris et des non-guéris et bien ça donne de l'espoir", philosophe Fabrice.

Karine, comme Fabrice insistent. Il faut dé-dramatiser le cancer. Six malades sur 10 s'en sortent après un traitement. Cet après-midi, dix milles personnes sont attendues à Paris pour la Cancer Pride qui part de la place de la République.

Caroline Philippe (avec G.D.)