RMC

Le coronavirus inquiète les Français atteints de BPCO: "700.000 personnes sont en danger dans ce pays!"

Ces malades sont parmi ceux qui courent le "plus haut risque" dans l'épidémie de coronavirus: les personnes atteintes de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), maladie respiratoire méconnue mais assez courante, craignent une catastrophe. Ils s'alarment dans un courrier adressé au Ministre de la Santé.

Un cri d'alarme. Celui des personnes atteintes de broncho-pneumopathie chronique obstructive, une maladie respiratoire méconnue mais assez courante. Ces malades sont parmi ceux qui courent le "plus haut risque" dans l'épidémie de coronavirus.

Aurélie a 33 ans et elle ne peut se passer d'une machine pour vivre normalement. Une machine qui lui fournit de l'oxygène, acheminé jusqu’à son nez par deux petits tuyaux transparents.

"Mon corps ne m’apporte plus suffisamment d’oxygène à cause d’une maladie qui s’appelle la BPCO, Broncho-pneumopathie-chronique-obstructive", explique-t-elle. 

Une maladie lourde, qui lui fait craindre au quotidien les virus ou bactéries qui pourraient provoquer une infection respiratoire grave. Aujourd'hui, face à la propagation du coronavirus, Aurélie a peur pour sa vie. "On est encore plus inquiet parce qu’on sait très bien que si on l’a, c’est fini pour nous", assure-t-elle. 

Des masques de protection réclamés

Il y a urgence estime Philippe Poncet, président de France BPCO, fédération nationale des patients atteints de BPCO. Il a écrit à Olivier Véran pour l'alerter.

"J’ai simplement proposé au ministre de la Santé de lui donner un coup de main. Ce n’est pas la peine d’affoler le reste des Français, 95% ne risquent rien. Mais il y a 700.000 personnes qui sont en danger dans ce pays", affirme-t-il. 

Philippe Poncet attend notamment du gouvernement qu'il distribue à l'ensemble des personnes souffrant de BPCO des masques de protection.

Martin Juret avec Guillaume Descours