RMC

"Le risque c'est que ça recommence": après la panne des numéros d'urgence, le patron du Samu s'inquiète

Le chef du Samu se félicite du protocole qui a été mis en place lors de la panne des numéros d'urgence mercredi. Mais il craint la reprise du flux en l'absence de diagnostic clair.

La panne touchant les numéros d'urgence a enfin été réparée. Pendant plusieurs heures, une panne chez l'opérateur Orange a perturbé l'accès aux numéros d'urgence un peu partout en France. Les numéros 15, 17, 18 et 112 étaient inaccessibles depuis mercredi après-midi et jusqu'à minuit, en raison du disfonctionnement d'un équipement d'acheminement du réseau.

Pendant la panne, il était impossible de prendre des appels pour le Samu, quand d'autres se coupaient en plein milieu d'une conversation, alors qu'habituellement, au niveau national, ce service reçoit un appel toutes les secondes.

"Nous restons prudents"

Ce jeudi matin, la panne était réparée a assuré l'opérateur téléphonique. Un soulagement pour François Braun, le président de Samu Urgences France qui reste pourtant inquiet:

"C'est effectivement un soulagement mais nous restons prudents, pendant la nuit nous avons moins d'appels donc moins de flux. Nous attendons la reprise des flux dans le milieu de la matinée pour être totalement confiants. Le risque c'est que l'on ait de nouveau une panne. Tant que le diagnostic n'a pas été précis, qu'on ne nous a pas dit ce qu'il s'était passé, on peut toujours craindre que ça recommence", assure-t-il à RMC.

Des précédents

"Ce que l'on peut constater c'est que le Samu commence à être habitué à cette gestion de crise depuis le Covid-19. Nous avons mis en place toute une réaction qui maintenant malheureusement a été écrite et peut-être mise en place très vite", ajoute François Braun.

Jeudi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a déploré des dysfonctionnements "graves et inacceptables", ajoutant qu'un décès dans le Morbihan et deux AVC avaient été enregistrés et pourraient être des conséquences de la panne. Dans la foulée, il a assuré qu'Orange "devrait présenter une analyse des causes" convoquant le PDG de l'opérateur téléphonique et que les numéros provisoires allaient être maintenus au moins pendant la matinée.

Ce n'est pas la première fois que les numéros d'urgence connaissent une telle panne. Déjà en 2012 l’une d’elles avait duré 12 heures. En 2015, à cause des saturations lors des attentats du Bataclan les numéros avaient été saturés et en mars de l’année dernière, une saturation avait encore eu lieu lors de la première vague de la pandémie. 

>> A LIRE AUSSI - Une dizaine de déplacements "en immersion": Macron entame un tour de France post-Covid

"Nous restons prudents"

Ce jeudi matin, la panne était réparée a assuré l'opérateur téléphonique. Un soulagement pour François Braun, le président de Samu Urgences France qui reste pourtant inquiet:

"C'est effectivement un soulagement mais nous restons prudents, pendant la nuit nous avons moins d'appels donc moins de flux. Nous attendons la reprise des flux dans le milieu de la matinée pour être totalement confiants. Le risque c'est que l'on ait de nouveau une panne. Tant que le diagnostic n'a pas été précis, qu'on ne nous a pas dit ce qu'il s'était passé, on peut toujours craindre que ça recommence", assure-t-il à RMC.

Un décès et deux AVC

"Ce que l'on peut constater c'est que le Samu commence à être habitué à cette gestion de crise depuis le Covid-19. Nous avons mis en place toute une réaction qui maintenant malheureusement a été écrite et peut-être mise en place très vite", ajoute François Braun.

Jeudi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a déploré des dysfonctionnements "graves et inacceptables", ajoutant qu'un décès dans le Morbihan et deux AVC avaient été enregistrés et pourraient être des conséquences de la panne.

Une personne ayant une "maladie cardiovasculaire" "serait décédée" dans le Morbihan, faute d'avoir "pu joindre les services de secours à temps" a indiqué jeudi le ministre de l'Intérieur. "Deux autres accidents cardiovasculaires" ont eu lieu à la Réunion", a ajouté M. Darmanin, "mais je ne peux pas dire si le temps (avant l'arrivée des secours, ndlr) a été particulièrement long et s'il est imputable à ce numéro d'urgence". "Ce qui est sûr, c'est que les personnes ont témoigné qu'elles ont essayé d'appeler plusieurs fois et qu'elles n'ont pas réussi tout de suite à avoir des opérateurs", a-t-il insisté.

Dans la foulée, il a assuré qu'Orange "devrait présenter une analyse des causes" et que les numéros provisoires allaient être maintenus au moins pendant la matinée.

Ce n'est pas la première fois que les numéros d'urgence connaissent une telle panne. Déjà en 2012 l’une d’elles avait duré 12 heures. En 2015, à cause des saturations lors des attentats du Bataclan les numéros avaient été saturés et en mars de l’année dernière, une saturation avait encore eu lieu lors de la première vague de la pandémie. 

>> A LIRE AUSSI - Une dizaine de déplacements "en immersion": Macron entame un tour de France post-Covid

Malgré le rétablissement du réseau ce jeudi, ces numéros restent joignables pour les prochaines heures.

>> La liste complète par département est disponible ici, sur le site du ministère de l'Intérieur.

Voici une liste non-exhaustive:

• Île-de-France
À Paris: 01.71.19.60.45

En Seine-et-Marne: 01.81.74.32.32

Dans les Yvelines: 01.39.63.80.08

En Essonne: 01.69.13.95.31 ou 01.69.13.95.50

Dans les Hauts-de-Seine: 01.47.10.79.93

En Seine-Saint-Denis: 01.72.40.00.02

Dans le Val-de-Marne: 01.49.81.23.33

Dans le Val-d’Oise: 01.30.75.45.59 ou 01.30.75.44.39

• Hauts-de-France
Pour le Nord: 03.20.44.57.53.

Pour le Pas-de-Calais: 03.21.2181.24

En Corse-du-Sud: le 04.95.29.02.06 ou le 04.95.51.60.00 pour le SAMU

En Haute-Corse: le 04.95.30.98.18.

La sécurité civile, qui a également relayé d'autres numéros provisoires pour des départements également touchés par cette panne, renvoient les Françaises et les Français vers les sites Internet et comptes Twitter des préfectures qui recensent les numéros d'urgence.

La rédaction de RMC