RMC

Le Royaume-Uni, premier pays au monde à autoriser un vaccin contre le coronavirus

Les britanniques sont les premiers à valider ce vaccin, bien plus rapidement que les autres pays européens par exemple.

Le Premier ministre Edouard Philippe doit présenter ce jeudi la stratégie de la France sur les vaccins. En attendant, de l'autre côté de la Manche, on se prépare déjà à effectuer les premières piqûres, le Royaume-Uni a approuvé mercredi l'utilisation massive du vaccin du laboratoire Pfizer et de son partenaire BioNTech. Une première dans le monde.

Ce vaccin répond à des "normes strictes de sécurité, de qualité et d'efficacité" selon le gouvernement britannique, 800.000 doses seront disponibles dès la semaine prochaine pour les plus âgées et les soignants.

Grâce à une procédure accélérée en urgence, les scientifiques britanniques ont analysé le dossier du vaccin Pfizer BioNTech et ont autorisé sa mise sur le marché. Les équipes de l'agence britannique de réglementation du médicament ont travaillé jour et nuit, week-end compris.

Une démarche collective en Europe

Ils ont aussi gagné du temps grâce à une procédure administrative moins lourde qu'en France ou en Europe. L'effet Brexit leur a permis de jouer cavalier seul là ou l'Europe a préféré une démarche collective plus lente. 

Même si, là aussi, la procédure a été accélérée, les infectiologues français sont confiants et jugent cette autorisation fiable. Mais les étapes de l’étude clinique garantissant la sécurité du vaccin sont les mêmes partout dans le monde, rassure un virologue. Pas d’inquiétude donc sur d’éventuels effets secondaires pour l’instant. Au contraire si les Britanniques n’ont relevé aucune anomalie c’est une bonne nouvelle selon lui. 

L'agence européenne du médicament relativise. Cette autorisation de mise sur le marché de ce vaccin est temporaire et répond aux exigences de la pandémie. Elle doit rendre son avis sur ce même vaccin avant le 29 décembre prochain. 

Caroline Philippe avec Guillaume Descours