RMC

Le vaccin contre le coronavirus provoquerait du "magnétisme": la fake news en tendance sur TikTok

. Chaque jour, Charles Magnien vous dévoile trois histoires insolites de l'actualité, dans Apolline Matin, sur RMC.

La tendance a été lancée par des internautes américaines, en particulier sur Tiktok, où il y a même un hashtag baptisé "Magnet Challenge". On y voit des jeunes, qui expliquent qu’ils viennent d’être vaccinés, et que depuis, ils parviennent à faire tenir des magnets, des aimants, ou même des téléphones portables sur leur bras, à l’endroit de l’injection. 

Autrement dit, ils seraient devenus "magnétiques". A travers le vaccin, on leur aurait injecté des substances permettant d’aimanter des objets. Evidemment, tous les spécialistes démentent ces théories et ces vidéos un peu farfelues. Tout simplement parce que les vaccins contre le covid ne contiennent aucune substance susceptible de rendre votre peau magnétique. Leur composition est publique, disponible sur tous les sites des agences de santé.

Une vidéo supprimée en Angleterre 

Ensuite, toutes ces vidéos sont relativement simples à expliquer. Certaines sont volontairement truquées, avec par exemple du scotch double face pour faire tenir le téléphone sur le bras. Dans d’autres, où l’internaute a l’air sincère avec leur aimant sur l’épaule, les spécialistes avancent plusieurs explications. Il peut y avoir des résidus de la colle qui était sur le pansement posé après l’injection. Pour certains, c’est tout simplement le gras contenu à la surface de la peau qui permet de faire tenir l’aimant quelques secondes. Un peu comme des enfants qui tentent de faire tenir une pièce de monnaie sur leur front.

>> A LIRE AUSSI - Vaccination des 12-18 ans: "Ma fille de 17 ans est impatiente et je n'ai aucune réticence" confie Barbara Pompili sur RMC

Enfin, en Angleterre, une jeune fille qui avait fait des millions de vues sur Tiktok avec son aimant collé sur l’épaule a reconnu auprès de la BBC qu’elle avait léché l’aimant avant de le coller. Autrement dit, sa vidéo était truquée. Elle l’a finalement supprimée.

Charles Magnien