RMC

Les enfants, grands oubliés de cette crise sanitaire? "Il faut qu'ils puissent avoir des perspectives positives"

Pour le professeur Richard Delorme, chef du service de pédopsychiatrie de l'hôpital Robert-Debré à Paris, les enfants et leur psychologie n'ont pas été assez pris en compte dans la gestion de la crise sanitaire.

"Si certains enfants s'apprêtent à reprendre le chemin de l'école la semaine prochaine, ce n'est pas le cas pour tous. Et même si le confinement est levé, cette période aura un impact sur les enfants. La question, c'est est-ce qu'on a pensé à la question de l'enfance durant la crise? Il y a eu cette fermeture qui était nécessaire mais est-ce qu'on s'est posé la question du bien-être des enfants pendant le confinement? C'est vraiment important d'avoir ce prisme", s'est interrogé Richard Delorme, chef du service de pédopsychiatrie de l'hôpital Robert-Debré à Paris, ce mercredi sur RMC.

Il déplore que la psychologie des enfants n'ait pas été assez prise en compte: "Les enfants ne sont pas des êtres inertes, ils ont conscience des risques et il faut penser à eux. Les enfants ont cette capacité à s'adapter au contexte mais c'est un contexte stressant. Quand on les interroge, on s'aperçoit qu'ils sont stressés, qu'ils ont peur d'être malades. Ils ont conscience des enjeux".

"Des études montrent que 20 à 30% des enfants ont des troubles de l'anxiété"

"Plusieurs études ont été menées –en Angleterre et en Chine- et elles montrent que 20 à 30% des enfants ont des troubles de l'anxiété et des syndromes dépressifs, et dans une minorité de cas -15-20%-, ils ont des préoccupations sur la situation financière de leur famille", a-t-il aussi souligné.

Enfin, le pédopsychiatre donne quelques conseils en vue du déconfinement à venir: "Le déconfinement nécessite d'apprendre les gestes barrières à ses enfants et de s'entraîner. Nous avons mis quelques fiches pratiques pour les familles sur le site de l'hôpital. Ça va de la relaxation à l'apprentissage du port du masque". Ces fiches pratiques sont à retrouver par ici.

P.B.