RMC

Levothyrox: "Nous sommes des cobayes, on sait tout et on ne fait rien"

-

- - RMCD

Le ton monte autour de la nouvelle formule du Levothyrox, accusée de provoquer de lourds effets secondaires. L'avocate Marie-Odile Bertella-Geffroy, ancienne juge d'instruction au pôle santé publique du Tribunal de Paris, annonce qu'une action collective est envisagée.

La polémique enfle autour de la nouvelle formule du Levothyrox. Certains patients disent en effet ressentir de forts effets indésirables suite à la prise de la nouvelle formule de ce médicament pour la thyroïde.

Pour l'avocate Marie-Odile Bertella-Geffroy, invitée de Bourdin Direct ce vendredi, le pire est à venir: "Le scandale sanitaire arrive. On sait tout et on ne fait rien. Elle dit qu'il n'y a pas de danger mais elle ne se met pas à la place des malades".

Le laboratoire Merck qui commercialise le médicament a exclu de revenir à l'ancienne formule. Regrettable, selon l'avocate et ancienne juge d'instruction au pôle santé publique du Tribunal de Paris: "Sans étude, ni explications concrètes, ils disent qu'ils ne vont pas revenir à l'ancienne formule. L'alerte sanitaire qui l'a faite? Ce sont les malades eux-mêmes. Heureusement. Sinon il n'y aurait aucune action qui aurait pu être envisagée pour revenir à l'ancienne formule que ne souhaite pas l'ancienne ministre de la Santé. Nous sommes des cobayes, nous sommes le seul pays d'Europe à commercialiser la nouvelle formule du Levothyrox".

Marie-Odile Bertella-Geffroy doit être reçue ce vendredi au ministère de la Santé et compte bien faire pression. "L'action va continuer. Nous envisageons une action collective, probablement au pénal", a-t-elle annoncé face à Jean-Jacques Bourdin.

P.B.