RMC

Mobilisation contre la PMA: "Ils essaient de mettre moins de haine dans l’apparence mais le discours de fond est toujours aussi violent"

Devenue mère grâce à une PMA, Marie-Clémence Bordet-Nicaise estiment que la mobilisation contre le projet de loi bioéthique n'aboutira à rien.

Vingt-et-une associations dont celle de la "Manif pour tous" se réunissent ce dimanche devant le Sénat pour protester contre l'ouverture de la procréation médicale assistée (PMA) à toutes les femmes.

Catholique mariée à une femme et devenue mère grâce à une PMA, Marie-Clémence Bordet-Nicaise ne comprend pas cette mobilisation contre la PMA et pointe du doigt le profil des manifestants: "Ces familles se donnent une image de famille absolument parfaites d’un enfant équilibré avec un papa et une maman. Je sais ô combien elles ne sont pas parfaites, ce sont des familles lambda. J’ai du mal avec cette image renvoyée par cette catégorie de gens", clame-t-elle au micro de RMC.

"Je crois que ces manifestations ne donneront rien"

Sept ans après "La manif pour tous" et même si les mentalités ont beaucoup évolué, la jeune maman appréhende de revivre une vague d'homophobie: "Ils essaient de mettre encore moins de haine dans l’apparence mais le discours de fond est toujours le même et est toujours aussi violent. Je ne suis pas inquiète cependant sur l’avancée de la loi, je crois que ces manifestations ne donneront rien", ajoute Marie-Clémence Bordet-Nicaise.

Le collectif qui proteste contre l'extension de la PMA à toutes les femmes prévue dans le projet de loi bioéthique examinée à l'Assemblée nationale jusqu'au 15 octobre, s'oppose également à la gestation pour autrui (GPA), qui ne figure pourtant pas dans le texte.

Caroline Philippe (avec G.D.)