RMC

"Mon mari est mort en un an": le témoignage très fort d’une auditrice sur les ravages du tabac

Dans "Charles Matin" ce mardi sur RMC, Anne, une auditrice de Saône-et-Loire, a témoigné des ravages causés par le tabac avec l’exemple de son mari, mort d’un cancer des poumons.

Onze euros. Ce sera le prix moyen du paquet de cigarettes en 2024, après les deux prochaines hausses annoncées par le gouvernement. Cela sera-t-il suffisant pour convaincre les fumeurs d’arrêter ? Pour Anne, une auditrice RMC de Saône-et-Loire, "c’est ridicule" et "il faudrait augmenter carrément de 5 ou 10 euros d’un coup". Car elle a vu son mari mourir d’un cancer des poumons.

"C’est un sujet très douloureux, raconte-t-elle ce mardi dans ‘Charles Matin’ sur RMC. Moi, j’ai épousé un gros fumeur. On a vécu 30 ans ensemble. Il y a eu des augmentations du prix du tabac mais il s’en fichait complètement. En janvier 2021, on lui a détecté un grave cancer bronches-poumons, métastasé. C’était catastrophique. Et il est mort en un an, en janvier 2022. Rien n’aurait pu le faire arrêter de fumer, sauf la peur. Quand on lui a diagnostiqué son cancer, il m’a dit qu’il fumait ses dernières clopes et qu’il arrêtait. Il a arrêté, mais c’était trop tard."

"Tous ces gens qui fument, ils détruisent femmes et enfants"

"Le tabac, ça rapporte beaucoup, mais qui connait le prix d’une chimio? Moi, j’ai accompagné mon mari à toutes ses chimio, explique Anne. Une chimio, c’est entre 7.000 et 15.000 euros. Tous les frais de santé sont pris en charge. On n’a jamais donné un centime, y compris pour l’hospitalisation à domicile et pour sa dernière journée à l’hôpital, puisqu’il est mort en soins palliatifs. Ça coûte une fortune. Je pense que les quelques milliards que rapporte le tabac, ce n’est rien à côté de ce que ça coûte."

Anne tient aussi à alerter les fumeurs sur la situation de leurs proches, qui voient au quotidien les effets de la maladie: "Ce que je veux dire à tous ces gens qui fument, c’est qu’ils détruisent femmes et enfants. Moi, mes enfants sont terrorisés. Le cancer du poumon, ce n’est pas un petit cancer, c’est terrible. Et ça fait de moi une veuve…".

LP