RMC

Municipales: vers une réorganisation des deux tours de vote dans certaines communes

Edouard Philippe a évoqué jeudi l'hypothèse d'un nouveau report du second tour des élections municipales à "octobre" ou "après".

Vers un casse-tête d'agenda? Edouard Philippe a évoqué jeudi l'hypothèse d'un nouveau report du second tour des élections municipales à "octobre" ou "après", selon ce que dira le rapport d'étape sur l'épidémie de coronavirus qui doit être publié le 23 mai.

Cet éventuel nouveau report du second tour, initialement prévu le 22 mars et reporté au 21 juin, a été évoqué lors d'une visioconférence jeudi matin entre Edouard Philippe et les présidents de partis politiques, responsables de groupes parlementaires et d'associations d'élus.

Officiellement, la décision sur la date du second tour ne sera prise que le 23 mai lorsqu'un rapport scientifique sur l'évolution de la situation sanitaire sera remis au Parlement. S'il n'est pas possible d'organiser le second tour fin juin, l'élection pourrait être décalée au mois d'octobre ou même après, précise le Premier Ministre. C'est d'ailleurs ce que beaucoup d'acteurs de la vie politique pressentent, souligne-t-il.

Réorganiser les deux tours

Le chef du gouvernement a assuré que ce second tour ne concernait qu'environ 5.000 communes où le maire n'avait pas été élu au premier tour, et que "très probablement" il faudra réorganiser, pour ces communes, les "deux tours" du scrutin. Mais cela pourrait aussi impliquer de reporter également les élections sénatoriales prévues en septembre.

Les électeurs de plus de 30.000 communes n'auraient alors pas besoin de retourner aux urnes. Ce sera au Parlement d'en décider, il faudra une loi pour organiser ces nouveaux scrutins.

Aurélia Manoli