RMC

Noël confiné? L'exemple inquiétant de Thanksgiving sur les contaminations Covid-19

Au Canada, le 25 novembre dernier, les autorités ont déploré le plus haut taux de contamination jamais enregistré en une journée avec 5139 nouveaux cas.

Quelles conséquences auront les fêtes sur la situation sanitaire ? C'est la question qui est dans toutes les têtes à seulement trois semaines de Noël. Au Canada, les célébrations de Thanksgiving ont eu un impact désastreux sur la situation sanitaire. 

Dans le pays, la fête a lieu le deuxième lundi d'octobre, cette année, le 12 octobre. Ce jour-là, le pays comptait 180.000 cas. Quinze jours plus tard, 220.000 soit 40.000 contaminations de plus. Ce qui représente une brusque accélération du nombre de cas.

Conséquences, certaines provinces ont d'ores et déjà décidé d'interdire les rassemblements à Noël. C'est le cas notamment du Québec. Une décision cohérente pour le médecin québécois François Lellouche. 

“Récemment, on s’est rendu compte qu’il n’y avait pas comme on le souhaitait de réduction du nombre de cas. Il y a même plutôt eu une ré-augmentation du nombre de cas. Donc dans cette situation, c’était juste le bon sens de recommander de ne pas faire de grands rassemblements parce qu’on sait que c’est une période à risque. Ça risquait de mettre le système de santé sous pression”, affirme-t-il.

Flambée des cas aux Etats-Unis

Aux Etats Unis, où la fête, culturellement, est encore plus importante qu'au Canada, a eu lieu il y a 10 jours. Les déplacements ont été nombreux alors même qu'ils étaient déconseillés par les scientifiques. Ces derniers jours, le nombre de nouveaux cas dans le pays a enregistré des records avec notamment 230.000 contaminations pour la seule journée de samedi.

Et les médecins redoutent une flambée encore plus importante dans les jours à venir.

Mahauld Becker-Granier avec Guillaume Descours