RMC

"On a besoin du contact des gens": le blues de maires privés de cérémonies de voeux à cause du Covid-19

Avec le contexte sanitaire, les traditionnelles cérémonies de voeux aux administrés sont annulées. Les élus tentent d'innover en ligne.

L'une des nombreuses conséquences des mesures sanitaires qui nous touchent depuis maintenant 9 mois : les traditionnels voeux des élus au mois de janvier n'auront pas lieu cette année comme d'habitude.

Chaque année, les sénateurs, les députés et les maires de France en profitent pour aller à la rencontre de leurs administrés mais cette année, ce temps d'échange se fera à distance.

Les maires doivent rivaliser d'imagination pour maintenir cette tradition. Le gymnase Gueric Kervadec accueille tous les ans des centaines d'administrés autour du verre de l'amitié à Igny dans l'Essonne. Mais cette année, il restera vide. Francisque Vigouroux, le maire, a décidé de renoncer à des voeux physiques pour 2021.

"Cette situation est difficile. J'ai besoin du contact physique avec les gens. Ce temps de voeux, c'est d'abord gérer une frustration."

Sylvie habite la commune depuis 27 ans, elle rate rarement la cérémonie des voeux. Alors forcément ce mois de janvier sera un peu triste. "Un moment sympa et convivial avant de commencer une nouvelle année, recréer des liens. C'est douloureux mais il faut s'y faire"!

Des économies d'argent aussi

Solution de repli pour les élus: la vidéo, enregistrée ou en direct sur les réseaux sociaux. A Wallers, dans le Nord, le maire a organisé une cérémonie virtuelle samedi dernier avec deux de ses adjoints. Visionnée et commentée plusieurs milliers de fois. Un succès inattendu pour Salvatore Castiglione.

"C'était très intéressant, il y avait de l'interactivité avec la population. Le pari dans le fond est réussi."

Une vidéo à la place des petits fours. Et Une économie de 5000 euros pour la commune. De quoi organiser une garden party, promet le maire. Quand l'épidémie sera derrière nous.

Pierrick Bonno (avec J.A.)