RMC

"On est en attente d’éventuels symptômes, c'est anxiogène": parents et enfants confinés en Haute-Savoie après la fermeture de deux crèches

La contamination au coronavirus d'une directrice de crèches a poussé les établissements à fermer, plaçant de facto en confinement les enfants et leurs parents.

Deuxième foyer de propagation du coronavirus le plus important après l'Oise, la Haute-Savoie. Les crèches des communes de Cernex et Frangy ont même dû fermer vendredi matin après le test positif au Covid-19 de la directrice des deux établissements. Conséquence tous les enfants sont confinés chez eux, et par ricochet, les parents aussi.

Depuis quatre jours, pas facile pour Sophie d'expliquer ce qui se passe à ses filles: "Elles ont demandé pourquoi on n’allait pas à la crèche et puis maintenant elles doivent ressentir le stress et sentir que les choses sont particulières. On sort peu, personne ne vient nous voir", explique-t-elle au micro de RMC

Avoir le moins de contact possible avec l'extérieur, c’est l’une des consignes qui oblige Sophie à adapter l’emploi du temps familial : "On essaie de sortir un peu. On est allé au parc très tôt pour ne pas croiser d’enfants. Sinon on va se promener sur des chemins ou on risque de ne croiser personne".

Dans l'incertitude

Pour faire ses courses aussi, il faut s'adapter. Pas question de traîner dans les rayons du supermarché : "Je suis allé faire un drive. J’ai fait le plein sur un site internet et je suis allé récupérer mes courses comme ça". Mais le plus dur, c’est l’incertitude.

"Quand ça nous tombe dessus du jour au lendemain et que cela concerne nos enfants c’est d’autant plus stressant et on est en attente d’éventuels symptômes qui pourraient apparaître. C’est un peu anxiogène", déplore-t-elle.

La période de confinement de Sophie et ses enfants doit s’arrêter jeudi prochain ? Mais la crèche ne rouvrira pas avant le 12 mars prochain.

Capucine Bouillot (avec Guillaume Dussourt)