RMC

"On leur a dit bonjour donc on stresse": des jeunes inquiets après la mise en quarantaine de cinq élèves à Courbevoie

Deux nouvelles contaminations au coronavirus ont été confirmées mardi en France, une jeune femme chinoise qui revenait de Chine et un Français qui avait séjourné en Lombardie. Cinq jeunes sont en train d'être testés à Courbevoie après un voyage en Italie.

5 lycéens de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, ont passé la nuit de mardi à mercredi à l'isolement dans l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. De retour d'un camp de vacances dans le Nord de l'Italie, ces élèves du lycée Paul-Lapie ont été sortis de cours mercredi afin d'être testés au coronavirus. Un peu plus tôt dans la journée, ils étaient 8 lycéens à être mis à l'isolement à l'intérieur du lycée, parmi eux donc les 5 qui ont passé la nuit à l'hôpital.

Une procédure qui a surpris les lycéens et les parents d'élèves de l'établissement. C'est en fin de matinée mardi que Lucie a découvert que certains de ces amis avaient été mis à l'isolement. Cette élève en classe de seconde au lycée Paul-Lapie de Courbevoie a eu du mal à y croire.

"On a vu plein de gens se confiner dans une pièce avec des masques. Et ilks fermaient toutes les pièces de l'étage, ça fait bizarre."

"Ca fait bizarre de les voir comme ça, ça fait peur"

Sur les huit lycéens mis à l'écart, 5 sont envoyés à l'hôpital. Ils auront passé la journée de lundi et une partie du mardi aux contacts des autres élèves, ce qui inquiète Karima, elle aussi en seconde.

"Du coup ils sont venus, on leur a dit bonjour... Du coup maintenant on stresse un peu de savoir si on l'a ou pas. Ca fait bizarre de les voir comme ça, ça fait peur."

Les parents ont reçu un mail mercredi leur rappelant les consignes pour éviter la propagation du Coronavirus. Pour Serge, père d'un lycéen en première, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

"Je pense qu'il y a beaucoup de paranoïa. Je ne suis vraiment pas inquiet, on panique pour rien, je fais confiance aux autorités de santé, les choses seront prises en main."

Au total à Courbevoie, ce sont 117 jeunes qui ont séjourné dans un centre communal dans le Nord de l'Italie. Tous doivent normalement respecter une période de 14 jours à l'isolement.

Maxime Brandstaetter et Nicolas Ropert (avec J.A.)