RMC

"On sait qu'on va les revoir, mais quand?": pour sauver des vies, un couple d'infirmiers choisit d'éloigner ses enfants le temps de la crise

Axel et Julie ont décidé d'envoyer leurs deux enfants chez les grands-parents pour pouvoir consacrer la majorité de leur temps à la lutte contre le Covid-19.

Pendant la crise sanitaire que traverse la France, chaque jour, chaque nuit, les soignants sont en première ligne. À tel point que certains ont dû adapter leur vie de famille à ce rythme incessant. Une vie "entre parenthèses" depuis le début de l'épidémie de coronavirus comme c’est le cas pour Axel et Julie, couple de soignants de l'AP-HP.

Axel est cadre-infirmier à l’hôpital Necker. Jour de repos pour Julie, infirmière réaffectée en réanimation. “Je comprends ce qu’elle vit au quotidien et elle comprend ce que je vis aussi au quotidien”, affirme Axel. 

Mais dans le salon, très vite, trop vite, l’actualité les rattrape. “C’est vraiment omniprésent dans nos vies parce que dès qu’on allume la télé, c'est coronavirus. Tout nous ramène au coronavirus et du coup, on ne pense qu’à ça”, affirme Julie. 

Le rituel de l'appel vidéo

Plus encore depuis qu’ils ont fait le choix de laisser leurs deux enfants, Jade, 9 mois, et Louis 3 ans et demi chez leur grand-parents à la campagne. 

“On fait tout ce qu’on peut pour sauver le plus grand nombre de monde. On sait qu’on va les revoir. Quand, ça on ne sait pas, mais on va les revoir”, indique l’infirmière. 

Alors l’appel vidéo avec leur aîné est devenu un rituel. Sur la table du salon, des dessins offerts par les camarades de Louis. Sur l’un deux est écrit “super-héros”. “Il nous considère comme des héros”, dit Axel, “mais nous ne sommes que des soignants.

Marie Monier et Caroline Philippe avec Guillaume Descours