RMC

"On voit des catastrophes arriver tous les jours": des Français n'osent plus aller chez le médecin

Les médecins libéraux observent une chute de leurs consultations et certains Français attendent le dernier moment pour se soigner ce qui peut être parfois grave.

Les médecins libéraux veulent reprendre le travail. Le CSMF, le premier syndicat des médecins libéraux de France demande aux instances de tutelles de leur permettre de relancer leur activité, surtout dans les régions qui ont été plus ou moins épargnées par la pandémie.

Leur permettre de reprendre les consultations pour éviter d’ajouter une nouvelle crise à la crise. C’est le cas notamment dans le Sud-Ouest, dans une clinique privée de Toulouse.

"On essaie au maximum de maintenir le lien par les téléconsultations"

L’activité du docteur Julien Guillotreau, chirurgien-urologue, à la clinique Pasteur a été fortement impactée depuis le début du confinement :

"On a donc déprogrammé de 70% nos activités, et nous réservons actuellement toute notre activité aux chirurgies oncologiques qui pourraient occasionner des pertes de chances dans le cadres d’actes non faits. On s’inquiète naturellement du devenir des autres patients, on essaie au maximum de maintenir le lien par les consultations et les téléconsultations".

"Quand ils arrivent ce sont des états qui sont inhabituels"

Dans une région moins touchée que d’autres par la pandémie, le docteur Christian Augareils, rhumatologue, représentant du premier syndicat des médecins libéraux, craint l’arrivée de plus en plus massive de patients qui n’ont pas osé consulter durant le confinement :

"Ils se sentent particulièrement en danger, ils sont terrifiés et ils n’osent plus bouger. Et on voit des catastrophes arriver tous les jours, c’est-à-dire que maintenant que l’on est à plusieurs semaines de confinement, ils peuvent plus tenir, donc ils frappent à la porte, et quand ils arrivent ce sont des états qui sont inhabituels."

Dans cette clinique privée, les soignants espèrent qu’ils auront les moyens nécessaires pour se battre sur tous les fronts 

Jean-Wilfrid Forquès (avec J.A.)