RMC

Oui, on peut se souvenir de (tous) ses rêves

Selon une étude, nous pouvons faire en sorte de nous souvenir de nos rêves. Tout est une question de noradrénaline, l’hormone qui prépare le corps et l’esprit à l’action, au réveil.

Il y a ceux qui ont toujours quelque chose d’extraordinaire ou de cauchemardesque à raconter au réveil et ceux qui n’ont aucune idée de ce qui a bien pu leur passer par la tête pendant la nuit.

Jusqu’à maintenant, vous pensiez peut-être que le monde se rangeait dans ces deux catégories et que vous ne pouviez pas changer de camp. Mais en fait si, vous pouvez faire en sorte de vous souvenir de vos rêves. Tout est une question de noradrénaline, l’hormone qui prépare le corps et l’esprit à l’action, au réveil.

Des souvenirs comme les autres

Elle est sécrétée au coucher et au lever. Plus vous lui laissez de temps, plus vous vous souviendrez de vos rêves. En clair, il ne faut pas se coucher et s’abrutir sur l’oreiller pour fermer l’œil en 30 sec et pas non plus sauter du lit dès que le réveil sonne.

Prendre le temps, quelques minutes, parfois une demi-heure avant de vous endormir et de vous lever et vos rêves resteront très présents à votre esprit. Ils deviendront même des souvenirs comme les autres.

Matthieu Rouault, Guillaume Dussourt