RMC

Pass sanitaire: comment s'est déroulée la première journée de contrôle dans les bars et restaurants?

REPORTAGE RMC - La première journée de contrôle du pass sanitaire dans les bars et restaurants s'est déroulée sans trop d'encombres dans le XIe arrondissement de Paris.

Le pass sanitaire est obligatoire depuis lundi dans les bars et restaurants, et les contrôles ont d'ores et déjà débuté. Pour le moment il s'agit encore d'une période de rodage et de pédagogie jusqu'à la fin de semaine.

Nous avons suivi lundi une patrouille de police dans le XIe arrondissement de la capitale, où les règles étaient majoritairement comprises et respectées.

"Ils ont été cléments"

Une terrasse attire l'attention de la dizaine de policiers de la patrouille. Le contrôle des clients commence. A peine a-t-il fini sa pizza que Julien se retrouve rappelé à l'ordre, sans amende pour le moment:

"Les policiers m'ont juste expliqué que je devais avoir un pass sur moi. Je ne l'avais pas, mais j'imagine que comme c'était le premier jour où ça entrait en vigueur ils ont été cléments."

La crainte de perdre des clients

Patrons de bars et de restaurants passent également le contrôle. Hichem Bensellemen vient de recevoir la visite des policiers dans son établissement. Il craint de perdre des clients.

"C'est ce que je redoute le plus. C'est un peu dommageable pour la clientèle car il y a quand même pas mal d'uniformes."

Consigne donné par le ministère de l'Intérieur: cette semaine reste une semaine de rodage, de pédagogie. Mais Justine Mangion, commissaire centrale adjointe du XIe arrondissement de Paris, le rappelle, les sanctions prévues sont lourdes.

"Les clients qui viennent sans pass risquent une amende de 135 euros. Pour les restaurateurs aussi au premier constat ce sera une amende de 135 euros, puis ça peut aller jusqu'à 9.000 euros d'amende et un an de prison pour le gérant de l'établissement."

Pendant la pause déjeuner ce lundi, sur les 6 restaurants contrôlés, la grande majorité étaient en règle.

>>> A LIRE AUSSI - "Il est 8h19 et j’ai déjà refusé 7 clients": un pass sanitaire élargi au goût amer pour les restaurateurs

Maxime Levy (avec J.A.)