RMC

Pourquoi la réduction de la "quatorzaine" est une aubaine pour les PME

Un nouveau Conseil de Défense devrait valider l'avis favorable du Conseil scientifique pour passer à 7 jours la période d'isolement des cas positifs au Covid-19.

La quatorzaine, c'est peut-être bientôt terminé. Le Conseil Scientifique a rendu un avis favorable pour passer la période d'isolement des cas positifs au Covid-19 et des cas contacts de 14 à 7 jours. Une bonne nouvelle notamment pour les PME, où il est difficile de s'adapter quand un ou plusieurs salariés sont absents trop longtemps. 

Car se passer pendant 14 jours d'un cuisinier ou d'un responsable d'équipe à cause du Covid-19, c'est quasi-ingérable pour Tom Thiellet fondateur d'une boutique de restauration rapide à base de produits locaux à Lyon: "C'est extrêmement compliqué et tous les postes sont complexes à remplacer. Au-delà du remplacement d'un individu, il faut qu'il y ait une connaissance du savoir-faire donc c'est l'équipe qui compense".

"C'est comme ça qu'on s'en sortira"

Assouplir à 7 jours d'isolement les cas positifs serait un soulagement pour Damien Lohier, le co-gérant de cette PME de 80 personnes: "Les cas se présentent la veille pour le lendemain, c'est ce qui est très lourd donc en plus savoir qu'ils sont absents 15 jours c'est très dur moralement.

Avec cette mesure, le message envoyé serait le bon selon François Turcas le responsable de la CPME du Rhône: "Cela commence par là parce qu'il faut retrouver la confiance. Et cette confiance ne vient que parce qu'on a une liberté d'entreprendre. Aujourd'hui ces freins sont de moins en moins durs et c'est comme ça qu'on s'en sortira".

En Auvergne-Rhône-Alpes, les PME ont perdu en moyenne entre 30 et 70% de leur chiffre d'affaires à cause de la crise.

Gwenaël Windrestin (avec Guillaume Dussourt)