RMC

Qu'est-ce-que la "réserve sanitaire", mobilisée par le gouvernement face au coronavirus ?

Encore en activité ou retraités, 1.200 volontaires se sont déjà manifesté pour faire partie de la "réserve sanitaire", mobilisée par le gouvernement face au coronavirus.

Face à la progression du virus, les autorités font appel aux volontaires de la réserve sanitaire, pour renforcer les personnels de santé, "y compris des étudiants en médecine". Depuis la fin du mois de janvier, 200 réservistes sont ainsi mobilisés sur le terrain. Deux tiers de ses réservistes sont encore en activité et 11% sont retraités. Il s'agit de médecins, d'aides-soignants ou encore d'infirmiers.

Première de leurs missions: informer les ressortissants français qui reviennent de Chine. Des équipes de réservistes se relaient tous les jours à l'aéroport de Roissy pour aider et orienter les cas suspects vers des structures adaptées.

1.200 volontaires

Des réservistes sont ou ont été mobilisés dans les centres de confinement pour les rapatriés de Wuhan. D'autres viennent prêter main forte aux personnels de santé dans plusieurs régions fortement touchées, les Hauts de France, la Bretagne et la Bourgogne Franche Comté. Ces réservistes sont rémunérés, à la journée et sont de plus en plus nombreux. Depuis le début de la crise, plus de 1.200 volontaires ont demandé à rejoindre la réserve sanitaire.

"Nous sommes au tout début de cette épidémie", a estimé mardi Emmanuel Macron. La plus forte augmentation de cas confirmés - 372 de plus en 24 heures - a été rapportée lors d'un point presse dans la soirée. Depuis l'arrivée du coronavirus sur le territoire français, 1.784 personnes ont été contaminées, et 33 en sont mortes.

-
- © -
Juliette Droz (avec G.D.)