RMC

QuelProduit: UFC-Que Choisir lance sa propre application de type Yuka

DUPIN QUOTIDIEN - C'est la journée mondiale des consommateurs, et à cette occasion l'association de consommateurs UFC-Que Choisir annonce le lancement de la première application de décryptage des produits alimentaires, cosmétiques mais aussi ménagers.

On connaît tous évidemment les applications du type "Yuka" qui permettaient déjà de scanner les produits alimentaires et cosmétiques, mais pour la première fois on a désormais la possibilité de scanner avec une seule appli aussi bien ses céréales que son fond de teint ou sa lessive.

Cette appli s'appelle Quelproduit elle est très facile d'utilisation, elle est gratuite et elle est totalement indépendante des industriels puisqu'elle est financée en partie par les dons de consommateurs et en partie par l'association elle-même mais elle ne reçoit aucun financement de la part des fabricants.

Comment ça marche? 

Vous téléchargez l'application et vous avez la possibilité de scanner 230.000 produits cosmétiques, 134.000 produits alimentaires et 6.000 produits ménagers. Ensuite concrètement pour les produits alimentaires l'application vous indique le Nutriscore A B C D ou E donc la qualité nutritionnelle mais aussi la présence ou non d'additifs, le nom des additifs et leurs conséquences potentielles pour la santé.

Pour les cosmétiques l'appli vous dit si c'est un produit sans risque, avec un risque moyen ou un risque élevé, avec le détail des ingrédients qui posent problème. Et pour les produits ménagers c'est pareil ça vous indique si c'est un produit conseillé ou déconseillé et pourquoi. Et dans tous les cas l'appli vous propose toujours la liste des alternatives de produits les mieux notés dans la même catégorie.

Et il y a beaucoup de produits indésirables

31 % des produits cosmétiques présentent un risque moyen ou significatif pour les consommateurs et 40 % des détergents sont déconseillés ou à éviter. Alors vous allez me demander qui attribue les bonnes et les mauvaises notes aux produits.

En fait l'association commence par recenser les ingrédients présents dans les produits, grâce aux données des fabricants, mais aussi grâce à la saisie d'opérateurs indépendants payés par l'UFC qui vont dans les rayons éplucher les étiquettes.

Les consommateurs peuvent aussi nourrir la base de données en photographiant les listes d'ingrédients via l'appli. Et ensuite ce sont des ingénieurs spécialisés qui analysent ces ingrédients sur la base de publications scientifiques reconnues et indépendantes.

C'est donc un outil fiable pour aider les consommateurs à choisir, et aussi à faire bouger les choses au niveau des fabricants car comme l'a constaté l'UFC avec le lancement de sa précédente application QuelCosmétic, il suffit qu'un produit soit mal classé pour que les ventes baissent et pour que les fabricants changent comme par miracle, leur composition.

Marie Dupin (avec J.A.)