RMC

"Ravages de l'alcoolisme", "partouzes": ça chauffe entre Marlène Schiappa et Jean-Marie Bigard

Les dernières grossièretés de Jean-Marie Bigard agacent le gouvernement qui prend désormais soin de les commenter. Et chacun semble vouloir y aller de son tacle.

Il étaient un peu moins de 200 samedi au Trocadéro. Environ deux-cents personnes anti-masques, anti-vaccins et anti-pass sanitaire se sont rassemblées samedi au Trocadéro. Ils étaient venus entendre entre autres Florian Philippot, l'ancien cadre du FN, et Jean-Marie Bigard, l'humoriste éternellement en colère. Et à cette occasion, il en a profité pour traiter Olivier Véran le ministre de la Santé de "mange-merde" (sic).

Peu connu pour sa finesse, Jean-Marie Bigard s'en est également pris à Agnès Buzyn, l'ancienne ministre de la Santé qu'il a traité de "grosse connasse", ajoutant souhaiter qu'elle "crève". Un peu plus tôt, il avait comparé le pass sanitaire à ce qu'on "a fait pour les juifs pendant la seconde guerre mondiale".

Mais c'en est trop pour le gouvernement. Après les remontrances du ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti sur TMC qui avait jugé "atterrants", les propos de l'interprète du "Lâcher de Salope", c'est la Ministre déléguée en charge de la Citoyenneté Marlène Schiappa qui a commenté les propos de Jean-Marie Bigard:

"Si le gouvernement doit s'exprimer à chaque fois que Jean-Marie Bigard boit un coup de trop et prononce des insultes et des menaces...", a-t-elle lancé sur France Info ce mercredi.

>> A LIRE AUSSI - Dérapages polémiques de Jean-Marie Bigard sur le pass sanitaire: "Il a sûrement deux neurones qui se touchent"

"Ça illustre vraiment les ravages de l'alcoolisme"

"Je trouve que ça illustre vraiment les ravages de l'alcoolisme, pardon de le dire, mais je suis étonnée que dans les commentaires que personne ne fasse référence à ça. On a manifestement quelqu'un qui n'est pas dans un état normal, et qui prononce des propos absolument honteux et scandaleux. Ce qui m'étonne, c'est qu'on offre une tribune à ce personnage", a-t-elle ajouté.

Visiblement à l'écoute de France Info, Jean-Marie Bigard a presque dans l'immédiat répondu à la ministre:

"Je vois que Marlène Schiappa dit 'Bigard dit que des conneries quand il boit trop'. En tout cas, quand il s'agit de partouze, je vois que le gouvernement est moins tatillon sur le pass sanitaire. Me voilà rassuré", a-t-il assuré sur Twitter, faisant référence à la réouverture des clubs libertins, alors que les discothèques restent fermées pour l'instant.

"Niveau CM2!"

Des propos qui ne risquent pas de faire avancer le débat sur le "pass sanitaire" qui doit entrer en vigueur à partir du 9 juin: "C'est du niveau CM2, je les renverrai bien dos à dos", a déploré Didier Giraud sur le plateau des "Grandes Gueules". Marie-Anne Soubré estime elle que l'on donne "beaucoup trop d'importance à Jean-Marie Bigard, Francis Lalanne ou à d'autres", ajoutant que le gouvernement devrait arrêter de répondre.

Pour rappel, le pass sanitaire doit permettre d'accéder à certains événements et certains lieux sur présentation d'une attestation de vaccination, d'un test PCR négatif ou d'une attestation d'immunité après une contamination récente. Quand au vaccin, il n'est toujours pas question de le rendre obligatoire.

>> A LIRE AUSSI - Sa mère est morte du Covid-19, deux personnes sont soupçonnées de l'avoir contaminée: la colère de Fabienne sur RMC

G.D.