RMC

"Reconfinement" dans 16 départements": à partir de quand verra-t-on les premiers résultats?

Saturation hospitalière, taux d'incidence inquiétants... D'autres départements pourraient basculer en "confinement".

Après un premier week-end "confiné à l'air libre" pour une partie de la France, et un carnaval qui fait polémique à Marseille, la pression continue d'augmenter sur les services de réanimation et des médecins se font peu d'illusion sur une baisse de l'épidémie de Covid-19 à court terme.

En règle générale, ce n'est qu'au bout de quinze jours que de nouvelles mesures sanitaires peuvent faire baisser les entrées de malades infectés par le coronavirus à l'hôpital. Mais certains médecins doutent même que la nouvelle et complexe panoplie de restrictions mise en oeuvre ce week-end pour environ 21 millions d'habitants dans seize départements en région parisienne, dans les Hauts-de-France, en Normandie et dans les Alpes-Maritimes, change quelque chose.

Par ailleurs, l'armée et les pompiers vont déployer "au moins 35" grands centres de vaccination contre le Covid-19, "pour pouvoir être capables d'utiliser" toutes les doses qui seront livrées à la France "à partir du mois d'avril", a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran. Seize départements sont reconfinés depuis samedi, mais d'autres risquent eux aussi de basculer.

>> A LIRE AUSSI - Seize départements "confinés": quelles sont les autres régions qui pourraient basculer?

D'ailleurs, ce week-end, plusieurs membres du conseil scientifique ont estimé dans la presse que cette mesure va devoir s'étendre. Une quinzaine d'autres départements dépassent actuellement le seuil d'alerte de 250 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants. Et pourraient faire l'objet de nouvelles mesures de restrictions.

Dès jeudi, le Premier ministre Jean Castex avait d'ailleurs prévenu: "Les mesures que nous prenons dans les régions les plus impactées pourront être étendues si nécessaire à d'autres parties du territoire". 

Aurélia Manoli (avec J.A.)