RMC

Restaurants: 110 députés LREM proposent une ouverture progressive là où la pandémie est faible

Pascale Fontenel-Personne, députée (LREM) de la Sarthe et co-présidente du groupe d'étude “tourisme” de l’Assemblée nationale, était l'invitée de RMC ce mardi.

110 députés de la majorité ont remis lundi au gouvernement un rapport pour "sauver le secteur touristique". 150 propositions ont été cosignées par 110 députés de la majorité dite "élargie" (LREM, Modem, UDI-Agir). 

La mesure la plus attendue, alors que le Premier ministre révèle ce mardi les grandes lignes du déconfinement, concerne la réouverture des cafés et restaurants. Les députés ont proposé une réouverture progressive des restaurants à partir du 15 mai en "trois étapes": le 15 mai pour les départements en "sous-mortalité" ; le 1er juin pour les départements "à mortalité modérée" et le 15 juin pour les départements "à mortalité forte".

"Pratiquons le 'hâte-toi lentement', pourquoi ne pas faire quelques petites opérations 'test' là où la pandémie est faible"

Pascale Fontenel-Personne, députée (LREM) de la Sarthe et co-présidente du groupe d'étude “tourisme” de l’Assemblée nationale, était l'invitée de RMC ce mardi.

"Depuis un mois et demi les députés -qui travaillent toujours- se sont rapprochés de nous car ils s'inquiètent des mesures qui vont être prises. Les députés LREM sont plutôt dans le faire que le laisser faire et ont souhaité être forces de proposition. 
Pratiquons le 'hâte-toi lentement', pourquoi ne pas faire quelques petites opérations 'test' là où la pandémie est faible et où il y a de la demande de réouverture. Sur la base du volontariat avec les maires qui donnent et valident les arrêtés d'ouverture. Ca permettrait d'évaluer la bonne doctrine et de relancer le lien social dans les petites communes où parfois c'est le seul commerce qui peut ouvrir."

Différentes pistes sont réclamées par les restaurateurs, comme Gilles Goujon la semaine dernière sur RMC, pour permettre aux entreprises de compenser la perte d'exploitation. Baisser la TVA à 5,5% est par exemple demandée, et la députée LREM y est largement favorable, à voir si le gouvernement suivra cette piste.

L'exécutif avait annoncé vendredi une "décision finale" vers la fin du mois de mai pour avoir une date définitive de réouverture des cafés, restaurants et bars.

J.A.