RMC

Vaccin obligatoire pour certaines professions "essentielles": quels métiers pourraient être concernés?

Déjà évoquée il y a quelques mois, la question de l'obligation vaccinale avait alors provoqué une vive polémique: bis repetita?

La question est polémique: faut-il rendre le vaccin obligatoire? L'Académie nationale de médecine a estimé mardi indispensable de rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire pour de nombreuses professions et de vacciner enfants et adolescents, seul moyen selon elle d'atteindre "une immunité collective suffisante pour contrôler l'épidémie".

Déjà évoquée il y a quelques mois, la question de l'obligation vaccinale se heurtait alors à la pénurie de vaccins et aux incertitudes sur leur niveau d'efficacité, mais "avec un taux d'efficacité de 90% à 95% contre les formes graves de Covid-19, les vaccins actuellement homologués en France (...) remplissent les conditions qui permettent de recourir à l'obligation vaccinale", juge l'institution.

"Les mesures individuelles (gestes barrière) et collectives (couvre-feu, confinement) sont incapables de contrôler dans la durée" l'épidémie de Covid-19, "redoutable, en particulier socialement", argumente l'académie. Or "le dynamisme de la campagne va se heurter à l'obstacle des hésitants et des opposés à la vaccination", deux catégories estimées chacune à 15% de la population, poursuit-elle. 

Le Sages considèrent en effet que le dynamisme de la campagne va se heurter à l'obstacle des hésitants et des opposés à la vaccination. Il faut dire que 30% des adultes en France pourraient ne jamais se faire vacciner: soit parce qu'ils sont hésitants, soit parce qu'ils sont opposés à la vaccination contre le Covid-19. Or pour atteindre l'immunité collective d'ici la fin de l'été en France, il faudrait donc que 90% de la population adulte soit vaccinée.

"Professions qui imposent un contact avec le public"

Les chercheurs suggèrent donc de rendre la vaccination obligatoire pour tout ceux qui exercent une activité professionnelle "essentielle": enseignants, professions de santé, de sécurité et de défense, les services de la fonction publique, services d'approvisionnement en alimentation, eau, énergie, argent liquide et matériel informatique.

Mais aussi les professions qui imposent un contact avec le public, tels que les commerçants, serveurs, hôteliers ou encore artistes, ainsi qu'"en préalable, à toutes les activités comportant déplacements ou rassemblements" (voyages internationaux, cures thermales, événements associatifs), aux étudiants "avant la rentrée universitaire 2021" et aux donneurs de sang.

Jugeant qu'"une telle obligation ne pourra être instaurée que de façon progressive", elle recommande de rendre tout d'abord "exigible" la vaccination dans certaines catégories uniquement.

L'Académie ajoute que "la vaccination contre le Sars-CoV-2 aux adolescents et aux enfants devrait être envisagée dès que les protocoles vaccinaux seront homologués dans ces tranches d'âge", en dépit du fait que "la Covid-19 est généralement bénigne dans le jeune âge", car cette extension est "nécessaire pour l'acquisition d'une immunité collective". En France, les vaccins protégeant contre 11 maladies sont obligatoires chez les nourrissons.

Pierrick Bonno et Xavier Allain