RMC

Témoignage RMC: le père de la jeune métisse qui va incarner Jeanne d'Arc répond aux insultes racistes

Mathilde, jeune fille métisse de 17 ans, a été choisie par Orléans pour incarner Jeanne d'Arc lors des célébrations de la levée du siège de la ville. Elle a subi un déferlement de haine sur les réseaux sociaux. Son père témoigne sur RMC pour défendre et protéger sa fille.

"Mon Dieu, pardonne leur, ils ne savent pas ce qu'ils font". C'est avec ces mots inspirés de Jeanne d'Arc que le père d'une jeune fille qui a subi un lynchage sur les réseaux sociaux ces derniers jours a choisi de répondre. Désignée par la ville d'Orléans pour incarner Jeanne d'Arc aux prochaines célébrations de la levée du siège de la ville, l'adolescente de 17 ans a été ciblée en raison de sa couleur de peau.

La jeune métisse remplit pourtant toutes les conditions requises pour jouer le rôle et défiler dans la ville armure et étendard au poing: elle est lycéenne, catholique, vit à Orléans depuis au moins 10 ans et donne du temps pour les autres. Son père Patrice Edey Gamassou témoigne pour la première fois sur RMC et sort du silence pour protéger sa fille. Il fait un parallèle avec ce qu'a subi Jeanne d'Arc.

"Elle a été traitée en son temps d'étrangère par ses adversaires, elle n'était pas Française. Nous sommes en train de revivre la même histoire, regrette-t-il. (Aux personnes proférant des insultes à sa fille) On va leur dire: 'Mon Dieu, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font'".

"Elle a été choisie pour ses qualités"

Bénédicte Baranger est présidente de l'association "Orléans- Jeanne d'Arc" qui a choisi Mathilde et ne comprend pas non plus ce déferlement de haine, rappelant que Jeanne d'Arc "s'est ouverte à tous les Français quels qu'ils soient".

"Cette attaque sur les personnes, je trouve ça odieux. Nous avions des candidatures différentes comme tous les ans, et Mathilde s'est imposée à nous non-pas dans un souci de remplir une pseudo obligation d'ouverture, ce n'est pas mon problème. Elle a été choisie pour ses qualités".

Le maire de la ville d'Orléans l'a également défendu sur les réseaux sociaux. Mathilde va quant à elle se concentrer sur sa mission et partir pour un pèlerinage religieux et historique de cinq jours sur les traces de l'héroïne qu'elle va incarner.

J.A. avec Edouard Dufrasne