RMC

Comment la campagne de vaccination entraîne-t-elle une hausse du prix de l'essence?

Depuis plusieurs semaines, les prix de l'essence repartent à la hausse. Une hausse directement liée à l'arrivée des vaccins et au déploiement de la campagne de vaccination.

Pour Claude rencontré à la pompe, le constat est sans appel: "Ca augmente, le prix de l’essence est très élevé, beaucoup pus que pendant la crise". Un peu plus loin Grégory commercial, qui passe son temps sur la route, constate aussi cette augmentation à la pompe.

Et forcément pour lui, c’est une mauvaise nouvelle: "Il y a à peu près 15 jours, le prix du litre de diesel était de 1,26 euros, là il est à 1,44 euros".

Depuis 3 mois environ, les prix à la pompe repartent à la hausse. Et depuis le début de l'année l'essence à ainsi augmenté de 11 centimes en moyenne et le gazole de 9 centimes, selon l'Union française des industries pétrolières. 

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: comment Paris et l'Ile-de-France ont échappé au confinement le week-end (pour le moment)?

"Certains parient sur la hausse du baril et achètent tout de suite"

Une hausse qui surprend d’autant plus les consommateurs après la chute du prix du baril de pétrole lié à la crise sanitaire. Le baril était en effet passé sous la barre des 30 dollars en octobre dernier notamment avec la chute de la consommation mondiale liée à la pandémie. Il atteint aujourd’hui 63 dollars.

Et cette augmentation peut s'expliquer notamment par l’arrivée des vaccins contre le Covid-19:

"Les vaccins arrivent plus tôt que prévus alors la sortie de crise sera plus tôt que prévue. Si la demande repart plus vite, les prix du pétrole vont aussi augmenter et certains parient sur cette hausse du baril et achètent tout de suite. Il y a donc une forte demande et des prix supérieurs", explique à RMC l'économiste Eric Heyer.

Aujourd’hui le baril de pétrole est au même prix qu’en fin 2019, juste avant le début de la crise sanitaire.

>> A LIRE AUSSI - L'accélération de la vaccination est-elle un corollaire aux confinements le week-end?

Jean-Wilfrid Forquès et Florian Chevallay (avec Guillaume Dussourt)