RMC

Ballots de cocaïne échoués: "Cela pourrait être un délestage suite à une tempête ou une avarie", estime le procureur de Rennes

Les autorités appellent à la vigilance des promeneurs alors que plus de 763 kilos de cocaïne se sont échoués en un mois sur les plages de la façade Atlantique.

Depuis mi-octobre, de mystérieux ballots de cocaïne s'échouent sur la côte atlantique. Dimanche encore, 10 kilos de drogue ont été découverts à Pornic (Loire-Atlantique) et 12 à Arcachon (Gironde). Les enquêteurs cherchent à déterminer l'origine de ces paquets. En attendant les autorités appellent à la vigilance si vous veniez à en découvrir : appelez tout de suite le 17.

Et sur la plage du petit Nice au sud du bassin d’Arcachon, Marc et Manuela flânent mais avec attention. Car certains promeneurs sont tombés sur ces paquets de cocaïne: "On s’attend à les voir après ça doit être très rare. C’est sur toute la côte donc j’imagine que s’il y en a beaucoup on ne doit pas en rencontrer souvent au mètre carré", explique Marc.

En tout, 763 kilos de drogue ont déjà été ramassés par les autorités. À plus de 300 km au nord à Bernerie-en-Retz, Daniel et Denis cherchent ces fameuses boites rectangulaires, entourées de plastique, des paquets remplis de cocaïne pure à 83%: "On s’est dit qu’on allait faire un petit tour parce que ça peut être dangereux pour les enfants, ils peuvent penser que c’est du sucre", assurent-ils.

Un bateau venu d'Amérique du Sud obligé de se débarrasser de sa cargaison ?

Une enquête a été ouverte pour trafic et importation de stupéfiants en bande organisée. Elle doit déterminer la provenance des ballots même si pour le procureur de la République de Rennes Philippe Astruc, il y a peu de doutes: "D’une manière générale ces produits viennent d’Amérique du sud et arrivent en Europe par voie maritime. Nous avons déjà eu des affaires importantes avec des acheminements via des voiliers ou des cargos", explique-t-il au micro de RMC.

"Nous connaissons ces filières d’approvisionnement. Là, cela pourrait être un délestage suite à une tempête ou une avarie, c’est l’hypothèse que nous privilégions à cette heure", avance le magistrat.

Attention si vous tombez sur l’un de ces paquets, transporter ce type de produit est un délit passible de 10 ans d'emprisonnement. Mieux vaut donc appeler les autorités.

Margaux Bédé (avec Guillaume Dussourt)