RMC

Diesel plus cher que l'essence: "Le responsable c'est l'Etat, nous, on subit"

Le prix au litre du diesel à la pompe est pour la première fois plus cher que l'essence dans de nombreuses stations services. Et cette hausse des taxes spécifique au diesel va continuer, les utilisateurs se sentent floués.

Un coup au portefeuille de nombreux automobilistes. Le diesel n'est plus moins cher que l'essence ! Impensable il y a quelques années, aujourd'hui dans 1 station service sur 5 en France, le prix du diesel est supérieur à celui de l'essence. Et cela peut aller jusqu'à 3 sur 5 en Île-de-France. 

C'est la conséquence directe des politiques de rééquilibrage de ces dernières années. La dernière hausse en date était la semaine dernière. Jugé comme un carburant plus polluant, le gazole est visé par des hausses successives depuis 2015. 

"Si j'avais su j'aurai pris une essence"

Objectif clair pour le gouvernement Macron, la fiscalité du diesel doit rattraper celle de l'essence d'ici 2020. Elisabeth Borne, la ministre des Transports, l'a rappelé sur BFMTV le mois dernier.

Dans les Hauts-de-Seine notamment, le diesel est plus cher que l'essence dans 35% des stations service. Une hausse arrivée très vite pour les automobilistes concernés qui, forcément, serrent les dents.

"Le responsable c'est forcément l'Etat. On subit"

A Bagneux, nous avons rencontré Kheira qui a acheté sa voiture diesel en 2011. Alors, aujourd'hui forcément elle tombe de haut quand elle voit son diesel au même prix que l'essence.

"Si j'avais su j'aurai pris essence ! J'avais pris ça pour faire des économies à long terme et je fais ce constat terrible que c'est le consommateur qui est le dindon de la farce. Ca va être ric-rac"

Robert se sent aussi arnaqué, car même revendre sa voiture n'est pas une solution envisageable pour lui.

"Le responsable c'est forcément l'Etat. On subit. D'autant que mon véhicule je ne vais le changer tout de suite car il n'est pas si vieux que ça. Je vais subir encore quelques temps..."

"On est vraiment des vaches à lait"

José Aloy tient une station service à Sceaux depuis bientôt 30 ans. Choqué par le prix du gazole, il a décidé de faire un geste pour ses clients.

"Sur dix clients que je fais il y en a 7 qui prennent du Diesel. Là où il y a des taxes à prendre le gouvernement il les prend. On est vraiment des vaches à lait, ils savent qu'on a besoin de ça. J'ai fait un effort de baisser de quelques centimes sur le diesel même si ça joue sur ma marge." 

Le diesel augmentera à nouveau en 2019 de 7 centimes.

Mahauld Becker-Granier (avec J.A.)